Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EVA-TREN — Résultat en bref

Project ID: 22734
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Italie

Réduire les coûts d'une Europe unifiée

En utilisant les principaux projets de transport et d'infrastructures productrices d'énergies comme références, un projet européen a établi des directives permettant d'éviter les pièges les plus courants en matière de politique et de planification de projets.
Réduire les coûts d'une Europe unifiée
Les réseaux transeuropéens (RTE) sont de grands systèmes regroupant les infrastructures pour le transport, l'énergie et les télécommunications, qui contribuent à faire de l'unité de l'Union européenne, une réalité. Il est à souhaiter que ces réseaux favorisent l'intégration sociale et économique européenne et le développement des zones plus défavorisées du continent. Parmi les exemples notables de réseaux transeuropéens, on peut citer le périphérique autoroutier de Varsovie (Pologne) ou des projets ferroviaires à grande vitesse en Espagne d'une valeur de cinq milliards d'euros.

La planification de n'importe laquelle de ces grandes infrastructures a toujours été accompagnée d'études préalables approfondies permettant de prévoir l'impact futur de l'implantation de ces nouveaux systèmes de transport. En revanche, la manière de conduire des analyses rétrospectives (ex-post) basées sur des analyses de performance a été beaucoup moins bien explorée, portant ainsi préjudice aux projets eux-mêmes et à toutes les parties prenantes.

Le projet Eva-tren, financé par l'UE, visait, non seulement, à améliorer les méthodes existantes d'évaluation préalables, mais également à évaluer les grands schémas de transport et d'énergie grâce à des analyses rétrospectives. Les chercheurs ont rationalisé les méthodes d'analyse et ont établi des critères de bonne pratique pour les décideurs politiques. Au total, 11 études de cas ont été comparées à la fois d'un point de vue préalable (ex-ante) et rétrospectif (ex-post).

Les chercheurs du projet ont remis un rapport critique mettant en relief les erreurs et pièges courants des deux types d'analyses. Les principales conclusions concernaient la question capitale du coût desdits projets. Les objectifs sont d'une importance capitale pour un projet, aussi est-il fondamental de prendre conscience qu'ils peuvent évoluer en fonction du temps et des différentes parties prenantes. Les chercheurs ont montré que cette prise de conscience avait un impact important sur l'argent dépensé, en particulier lorsque le projet demandait un long processus de prise de décision.

Presque tous les projets analysés ont expérimenté une sous-estimation de leur coût initial. Les causes courantes de ces sous-estimations avaient le plus souvent pour origine, des retards dans le démarrage du projet, une modification de la conception du projet ou des exigences environnementales, un domaine particulièrement fluctuant. Les scientifiques ont montré que, pour les quelques projets financièrement réussis, la solution la plus efficace s'est révélé être la gestion adéquate du projet.

Le dépassement des coûts s'accompagnait le plus souvent d'une surestimation des recettes et de la demande existante pour le projet. Les raisons en étant les lacunes dudit projet et la méconnaissance de la nature et de l'étendue de projets concurrents.

Le travail des scientifiques du projet Eva-Tren pourra être utilisé pour créer des manuels d'instructions et servir de guide aux évaluateurs indépendants leur permettant ainsi de juger de la viabilité économique de n'importe quel projet concernant les transports ou l'énergie. Ces grands projets auront ainsi plus de chance de fournir la prestation promise tout en ménageant les fonds européens.

Informations connexes