Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AIDE — Résultat en bref

Project ID: 507674
Financé au titre de: FP6-IST
Pays: Suède

Vers une conduite plus sophistiquée

Une méthodologie pour évaluer les technologies d'interface entre l'homme et la machine dans le domaine des véhicules routiers contribue à une conduite plus sûre et plus perfectionnée.
Vers une conduite plus sophistiquée
Aujourd'hui, les conducteurs ont le choix entre de nombreuses technologies embarquées, comme les «systèmes avancés d'aide à la conduite» (ADAS) et les «systèmes d'information embarqués» (IVIS). En outre, on utilise de plus en plus de systèmes informatiques portables dans les véhicules. Ces technologies rendent la conduite plus confortable et plus agréable, mais elles offrent bien plus encore.

Les ADAS aident le conducteur à mieux percevoir les dangers potentiels. Ils peuvent automatiser en partie la conduite pour limiter les accidents, notamment ceux liés à une erreur humaine. Ces systèmes peuvent, par exemple, détecter un dépassement de vitesse, un décalage de la voie suivie, les angles morts et les piétons, permettre le suivi automatisé et sûr d'un véhicule, améliorer la vision et surveiller l'état du conducteur.

Le projet AIDE financé par l'UE s'est attaqué aux problèmes d'interface homme-machine (IHM) relatifs au déploiement à grande échelle de systèmes intelligents de sécurité routière. Les chercheurs du projet ont conçu des méthodologies pour intégrer à la conduite les systèmes ADAS, IVIS et portables, de façon sûre et efficace.

Les problèmes d'interface homme-machine sont particulièrement importants car la sécurité apportée par ces systèmes dépend largement de leurs interactions avec le conducteur. Il faut, par exemple, que l'avertissement et la réaction soient adaptés de manière à éviter une collision. Les chercheurs ont étudié comment exploiter au mieux les capacités visuelles, tactiles et audio des nouvelles technologies pour qu'elles apportent le maximum de sécurité.

Ils ont également examiné les comportements du conducteur, comme l'excès de confiance dans les technologies intégrées au véhicule et le risque de distraction par certaines technologies. Les risques d'utilisation du téléphone portable au volant sont un exemple bien connu. Le taux de pénétration du marché est également important car il est révélateur de l'utilisation réelle de ces systèmes. Un modèle et une simulation par ordinateur ont été conçus afin de mieux comprendre les effets comportementaux.

À long terme, les travaux d'AIDE soulignent tout le potentiel et les avantages d'une intégration sûre et efficace des interfaces homme-machine dans l'environnement de conduite. On peut espérer que la dangereuse habitude du téléphone portable en voiture disparaîtra.

Informations connexes