Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des passerelles de communication pour l'Afrique australe

Les perspectives en matière d'applications combinées de navigation et de communication en Afrique du Sud constituent un espoir pour stimuler la croissance économique du pays et de ses voisins.
Des passerelles de communication pour l'Afrique australe
Les applications de navigation et de communications par satellite sont très utiles dans de nombreux domaines de la vie moderne sur l'ensemble du globe. En Afrique du Sud et dans les 14 pays voisins appartenant à la région SADC (Communauté de développement d'Afrique australe), les besoins en télécommunications sont extrêmement variés et divers. Il existe une grande différence entre les centres urbains et les zones disposant d'une infrastructure de télécommunications moins développée.

La sensibilisation à l'intérêt pour les applications de navigation et de communications par satellite dans cette région est une étape nécessaire pour le développement national. Le projet Afsaga a été lancé initialement pour explorer les nouvelles opportunités en matière de navigation en Afrique du Sud. Il est allé plus loin en proposant plusieurs applications potentielles et en identifiant les obstacles à leur développement.

Un atelier a été organisé à Pretoria, en Afrique du Sud, peu de temps après le début du projet en août 2007. L'objectif de l'atelier était de favoriser la prise de conscience sur les applications particulières qui peuvent être mises en place à l'aide du Service Européen de Navigation par Recouvrement Géostationnaire (EGNOS – pour European Geostationary Navigation Overlay Service en anglais) et de Galileo. Un accent particulier a été mis sur les applications pouvant fonctionner avec une combinaison de services de télécommunications satellite et de navigation satellite pour l'ensemble de la Communauté de développement d'Afrique australe.

En conséquence, de nombreuses applications de navigation et de communications combinées ont été proposées. Parmi les domaines proposés, on peut citer l'aide aux destinataires de greffes d'organes, l'amélioration des visites dans les parcs nationaux et la sécurité des biens et des personnes lors de la Coupe du monde de football 2010.

Des obstacles au déploiement de ces applications ont été identifiés dans les domaines suivants: la régulation, la disponibilité, le manque de connaissances et d'infrastructures, les coûts et partage de données. Une feuille de route en quatre étapes a été proposée pour surmonter ces obstacles.

Des acteurs régionaux clés dans les domaines de l'industrie, de l'aviation civile et des gouvernements ont pu mesurer les avantages que la région pourrait tirer des applications combinées de navigation et de communications par satellite.

Informations connexes