Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MULTINET — Résultat en bref

Project ID: 027437
Financé au titre de: FP6-IST
Pays: Suisse

Pour la large bande

L'Europe fait son possible pour offrir l'Internet à large bande aux frontières de son territoire. Avec une largeur de bande plus rapide et plus grande, la voie s'ouvre pour de nouveaux services et de plus grandes opportunités en matière d'affaires, de soins de santé, d'e-services et de divertissement.
Pour la large bande
La connexion Internet «ultra-rapide» à large bande va de pair avec le progrès consistant à accomplir l'Agenda numérique européen. Pour de nombreux Européens, il s'agit déjà d'une caractéristique de base de la vie quotidienne en ligne, et essentielle pour profiter des caractéristiques du Web 2.0. Mais offrir un dividende à large bande aux villages et régions de montagne éloignés en Europe n'est pas si simple.

Typiquement, les taux les plus élevés de transfert de données obtenus à l'aide de la large bande proviennent de câbles de fibre optique et de certains outils spéciaux qui empêchent les communications entre satellites dans ce sens. Mais des moyens moins coûteux et plus faciles pour se tourner vers la bande à large bande à travers l'Europe sont nécessaires. C'est là que les projets tels que Powernet financé par l'Europe entrent en jeu.

L'objectif principal de Powernet était de développer ce qu'il appelle «Cognitive broadband over power lines» (CBPL), en prenant avantage sans nul doute de l'infrastructure des lignes électriques déjà en place sur le continent.

Le projet s'est fixé pour objectif de créer des démonstrateurs qui non seulement offriront des taux de données élevés attendus de large bande, mais le feront de façon plus efficace – à l'aide de densité du spectre de puissance (PSD) à faible transmission et en travaillant à faible taux de signal-bruit. Les démos devaient également répondre aux conditions de régulations concernant la radiation électro-magnétique (EM). Et afin d'être prêt pour les premiers essais sur le terrain, le projet devait accomplir tout cela en à peine un an à l'aide de composants de série. Une tâche difficile.

Les premiers essais sur le terrain consistaient à confirmer la validation de la conception et, entre autres, aider à guider le développement d'un circuit intégré spécifique à l'application (ASIC) - une micropuce pour une application spéciale - pour l'analogue front end (AFE), qui est une des parties complexes du système CBPL prévu. Les circuits numériques ont été conçus afin d'être configurés par le client ou le concepteur à la suite de la fabrication utilisant le réseau pré-diffusé programmable par l'utilisateur (FPGA). Le profit tiré de l'approche FPGA est qu'elle peut être développée d'un point de vue commercial plus tard en tant qu'ASIC numérique pour compléter l'ASIC analogue, selon les partenaires du projet.

Sur la base du premier ensemble d'essais, l'ASIC analogue a été mis au point au cours de la seconde année du projet. Cette puce a été mise à l'essai pour sa performance et intégrée aux tableaux de circuits numériques nécessaires pour les nouvelles unités de démonstrateur CBPL.

Aussi dans la seconde étape du projet Powernet d'une durée de 29 mois, des algorithmes logiciels ont été appliqués afin de corriger des erreurs dans le système, en travaillant sur la voie des «algorithmes cognitifs» qui peuvent obtenir des informations de la part des données avec lesquelles ils travaillent. L'étape finale était d'intégrer les parties - l'ASIC analogue dans la démo CPBL - et de tester et faire les ajustements nécessaires. Dans les essais sur le terrain, les unités du démonstrateur ont eu de meilleurs résultats que la technologie actuellement sur le marché, atteignant les objectifs de radiation souhaités de PSD t d'EM, rapporte l'équipe.

Les cinq partenaires - trois PME, un institut de recherche et un service public - étaient désireux de communiquer avec leurs pairs à travers les conférences et les réunions quant à la technologie validée. La diffusion et la campagne de sensibilisation comprenaient des efforts de normalisation. Powernet a joué un rôle actif dans les 1901 normes IEEE dans ce domaine et ses travaux ont été considérés d'un point de vue positif par le groupe électronique Homeplug/Panasonic.

Depuis la fin de la partie financée par l'UE des travaux en 2008, le projet a reçu un nombre de requêtes pour des essais sur le terrain possible sur leurs réseaux de distribution d'électricité. D'autres groupes ont exprimé leur intérêt dans l'aide à exploiter les résultats du projet Powernet.

Informations connexes