Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

INREP — Résultat en bref

Project ID: 14997
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Pays-Bas

Préserver un trésor mondial

L'implication de l'UE dans la région marécageuse du Pantanal en Amérique du Sud, où la biodiversité est très grande, a ouvert la voie à de solides stratégies pour le développement durable et la préservation de cette région.
Préserver un trésor mondial
Après les forêts équatoriales et leur importance en tant que biotope, le Pantanal est considéré comme le plus grand marécage au monde. D'une biodiversité sans égal, cette région d'Amérique du Sud demande une surveillance permanente pour en sauvegarder les richesses et assurer une gestion durable de l'eau. Elle est également d'une grande importance pour l'Espace européen de la recherche (EER), par les informations qu'elle peut apporter en sciences de la Terre et par la contribution de l'UE à une planète durable.

Le projet INREP («Institutions and research in the Pantanal: towards a bioregional research agenda to support policy institutions, legal frameworks and social action»), financé par l'UE, a soutenu la biodiversité et une gestion durable de l'eau dans cette région. Grâce à l'expérience de l'Europe en matière de gestion des cours d'eau, de biodiversité et de recherche dans ce domaine, ce partenariat avec la Bolivie, le Brésil et le Paraguay a permis à l'UE d'apporter son aide via des ateliers, des symposiums et des recommandations.

L'équipe du projet a conduit une analyse SWOT de la région et préparé pour chaque pays des documents présentant les actions prioritaires pour la région, y compris un solide calendrier de recherches. Il s'agissait d'étudier les impacts sur l'environnement et de leurs solutions, de cartographier et surveiller les écosystèmes, de diagnostiquer le développement durable et de proposer des solutions, et de s'attaquer à plusieurs autres problèmes majeurs. Par exemple, la gestion des ressources naturelles durables a conduit à étudier comment les marécages doivent être gérés par les agriculteurs et les pêcheurs, et à proposer des analyses rentables ainsi qu'une maintenance de la qualité des eaux et des terres.

Le projet a également abordé des sujets comme l'amélioration des voies navigables dans la région, par exemple le fleuve Paraguay-Parana. Le projet a aussi étudié l'évolution du climat et ses effets sur les marécages, ainsi que leur préservation en l'état actuel et diverses technologies de surveillance. Celles-ci font appel à des paramètres biologiques, chimiques, climatiques et écologiques, observables via le Système mondial des systèmes d'observation de la Terre (GEOSS) et par l'initiative sur l'eau EUWI-LA (European Union Water Initiative – Latin America). Le projet s'est également intéressé à la gouvernance, aux lois, aux institutions et aux politiques affectant la santé du Pantanal, ainsi qu'à la participation sociale et des parties prenantes à la prise de décision.

Cette région est classée au patrimoine mondial de l'Unesco et représente l'un des plus remarquables trésors environnementaux de notre planète. Les résultats du projet INREP contribueront à définir des scénarios pour protéger le Pantanal et s'assurer que l'invasion par l'homme ne le menace pas.

Informations connexes