Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Privilégier l'agriculture locale pour renforcer l'économie

Les légumes indigènes, c'est-à-dire originaires d'une région, peuvent faire des merveilles à tous les points de vue: alimentation, agriculture, économie et environnement. Une initiative de l'UE en Afrique a déjà commencé à démontrer toute l'intelligence de cette pratique.
Privilégier l'agriculture locale pour renforcer l'économie
Au nom d'une gouvernance mondiale, l'Europe souhaite apporter son aide à l'Afrique qui reste un continent défavorisé en dépit de ses ressources naturelles. L'un des projets de l'Europe est d'aider les agriculteurs locaux à privilégier les légumes et semences indigènes plutôt que d'importer des variétés étrangères.

Pour y parvenir, l'UE a financé le projet Indigenoveg («Networking to promote the sustainable production and marketing of indigenous vegetables through urban and peri-urban agriculture in sub-saharan Africa»). Ces légumes locaux peuvent être importants pour satisfaire les besoins alimentaires de l'Afrique tout en soutenant son économie et en respectant l'environnement.

L'équipe du projet a mis en place un forum où les partenaires partagent des informations et diffusent les meilleures pratiques auprès des décideurs, des consommateurs et des agriculteurs. Lors de l'atelier organisé en 2008 au terme du projet, des ébauches de recommandations ont été proposées aux contributeurs et aux agences de développement internationales, ainsi qu'aux gouvernements, ONG et entreprises privées.

Ces recommandations ont été présentées lors de l'atelier aux décideurs de plusieurs pays d'Afrique, et personnalisées en fonction de chaque pays dans le cadre d'ateliers séparés. Un manuel Indigenoveg a également été publié pour couvrir les variétés locales de plantes et de légumes comme la moutarde éthiopienne, le chou africain, l'okra, le jute, l'aubergine éthiopienne, etc … Il décrit les méthodes de culture, les apports nutritionnels, les utilisations, des recettes, et bien d'autres encore.

Les résultats du projet pourraient améliorer la subsistance des populations locales, réduire la pauvreté, relever le statut des femmes impliquées dans les cultures et soutenir l'économie locale. Les recommandations du projet ouvrent des opportunités au niveau du marketing, du commerce et des exportations, et pourraient favoriser l'émergence d'un nouveau modèle d'alimentation dans certaines régions d'Afrique. Privilégier les produits locaux, en faveur d'un avenir meilleur.

Informations connexes