Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La révolution de la goyave

Fruit exotique très nutritionnel, la goyave se développe abondamment en Amérique latine mais est touchée par de nombreuses maladies et autres menaces. L'UE assiste dans le développement de solutions par l'amélioration génétique des récoltes.
La révolution de la goyave
Le Brésil et le Mexique sont les principaux producteurs de goyaves, suivis de Cuba et du Venezuela. À certains endroits, plus de 60% des récoltes est détruite par la maladie, un fait qui a poussé les chercheurs à trouver des solutions.

Le projet Guavamap («Improvement of guava: linkage mapping and QTL analysis as a basis for marker-assisted selection») a travaillé à renforcer l'efficacité de culture de la goyave. Il a procédé au rassemblement, à l'étude et à l'analyse de germoplasme et des hybrides en vue de produire des variétés hybrides contrôlées pour la production.

L'équipe du projet a identifié 11 espèces de psidium permettant des variétés résistantes à Meloidogyne mayaguensis, un nématode dévastateur. Les partenaires ont mis en évidence les résultats positifs de la greffe et des expériences de pollinisation croisées en utilisant divers cultivars de goyaves.

Un programme de culture a été initié par le projet à Cuba en vue de sélectionner de nouveaux cultivars. De plus, l'actualisation des informations sur la goyave dans le cadre de l'International Union for the Protection of New Varieties of Plants (UPOV) a pu être mise à bien.

Celle-ci a été suivie d'une analyse génétique complète techniquement connue sous le nom d'analyse de marqueurs microsatellites ou d'ADN hautement répétitif, qui a été entreprise pour perfectionner les connaissances afin de mieux cultiver les variétés. Les loci quantitatifs (QTL pour quantitative trait loci) ont été analysés pour différents caractères, dont la taille de la feuille, du fruit, l'épaisseur de la pulpe, le nombre de graines, la composition nutritionnelle et d'autres informations.

Les résultats du projet ont été discutés lors du second colloque international sur la goyave et autres myrtacées en 2008 au Mexique. L'évènement a été suivi de discussions dans plusieurs colloques et conférences, dont certaines seront organisées au Brésil et au Venezuela. Maintenant que les bases ont été établies, une recherche soutenue sur la goyave devrait se poursuivre au-delà du mandat du projet. En résumé, avec de nouvelles variétés, les prix baisseront et contribueront à la croissance des économies associées.

Informations connexes