Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La recherche contribue à renforcer la compétitivité du secteur de la viande

La réalisation de solides réseaux entre les acteurs du secteur européen de la viande peut mettre en évidence les priorités et créer de nouvelles politiques pour améliorer ce secteur.
La recherche contribue à renforcer la compétitivité du secteur de la viande
Les programmes-cadres (PC) de l'UE pour la recherche proposent aux PME de très nombreuses opportunités afin de recevoir un soutien en termes de financement et de recherche de pointe. C'est ainsi que le projet Tecare («Transregional cooperative platform for competitiveness in meat research and SMEs») a encouragé les PME du secteur de la viande à rejoindre les PC et à tirer parti du soutien considérable qu'ils apportent.

Le projet a mis en place une plateforme européenne pour favoriser la coopération mondiale dans la recherche agroalimentaire, mettant l'accent sur les PME et les partenariats entre le public et le privé, surtout en Europe de l'Est. Il a également mis en place des groupes de travail géographiques (geographical working groups ou GWG) de PME dans cinq régions d'Europe, afin de discuter des difficultés de la chaîne de la viande et de mettre en avant les priorités du secteur.

Parallèlement, le projet Tecare a réalisé un réseau de parties prenantes pour définir les sujets des projets de recherche et soutenir les résultats des groupes de travail. Ceci a conduit à l'établissement de consortiums travaillant dans le cadre du septième programme-cadre (7e PC), ainsi que d'un réseau durable de médiateurs de technologies. Celui-ci poursuit ses activités au niveau européen et à servir d'interface entre les PME, les décideurs politiques et les acteurs de la recherche, au-delà de la durée du projet.

Le projet Tecare a collecté les besoins en recherche et en technique des PME, relativement à la chaîne d'alimentation dans plusieurs régions d'Europe, et transmis les recommandations aux décideurs politiques de l'UE. La mise en réseau a été favorisée par plusieurs évènements, ateliers et expositions, certains visant des régions particulières en Europe.

Les médiateurs de technologies ont ainsi pu organiser des rencontres avec les GWG locaux afin d'évaluer les priorités, les besoins techniques et les attentes. Après un évènement très réussi en Pologne, le projet a organisé sa réunion de clôture à Bruxelles pour révéler les résultats et les expériences de ses partenaires à propos des PME du secteur de la viande.

Les directives et priorités résultantes aideront l'UE à rédiger de nouvelles politiques et mesures efficaces, en vue de soutenir la compétitivité via des projets de recherche dans ce secteur.

Informations connexes