Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

TOPMACS — Résultat en bref

Project ID: 12471
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Italie

Le fin du fin en matière de climatisation

Les nouveaux systèmes de climatisation pour véhicules promettent d'être bien plus efficace que leurs prédécesseurs et bien plus écologiques.
Le fin du fin en matière de climatisation
On constate ces dernières années un besoin de développer des systèmes de climatisation (AC) plus performants qui contiennent de meilleurs réfrigérants, sont plus respectueux de l'environnement et libèrent moins d'émissions.

Le projet Topmacs («Thermally operated mobile air conditioning systems») financé par l'UE a développé quatre prototypes de climatiseurs basés sur le refroidissement par sorption et l'hydrure métallique. Le système exploite le surplus de chaleur provenant du moteur de l'automobile, ce qui requiert donc moins d'électricité pour créer une approche plus performante au refroidissement et au chauffage. Parmi les réfrigérants, citons l'eau, l'hydrogène ou l'ammoniaque qui n'ont aucun impact sur l'environnement et répondent aux régulations européennes en matière d'émissions.

En outre, un petit brûleur à charbon peut être intégré lorsque le «moteur thermique» est éteint, ce qui est très utile pour le refroidissement et le réchauffement avant que le véhicule ne démarre. Il s'agit également d'une solution idéale pour les voitures électriques et hybrides.

Topmacs a testé ces systèmes dans une voiture et un camion, et les résultats sont très convaincants. La voiture comprenait un système de refroidissement par sorption à base de gel de silice et d'eau; quant au camion, il était doté d'un système de refroidissement par sorption à base de zéolite et d'eau. Un nouveau système de refroidissement basé sur le charbon actif/l'ammoniac et un système de refroidissement basé sur la compression mécanique des hydrures métalliques ont également été testés en laboratoire.

Les prototypes de climatiseurs grâce aux systèmes de refroidissement par sorption ont enregistré une amélioration de l'ordre de neuf fois. On n'a constaté aucune émissions provoquées par les réfrigérants, et les émissions de CO2 étaient négligeables. La consommation de carburant était très faible, voire nulle, et le compresseur mécanique a été relié au moteur, ce qui en fait un système bien plus efficace de manière générale. Si on les exploite, ces prototypes peuvent transformer la façon dont nous refroidissons et chauffons nos voitures en un système plus performant et écologique.

Informations connexes