Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

POMEROL — Résultat en bref

Project ID: 19351
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: France

Des matériaux spéciaux à la tête des améliorations des batteries Li-ion

Les batteries lithium-ion sont rechargeables, aussi sont-elles très populaires dans l'électronique de grande consommation portable, et elles gagnent du terrain auprès des fabricants de voitures électriques et dans les applications aérospatiales. La recherche visant à améliorer la technologie traditionnelle porte principalement sur la sécurité intrinsèque, les coûts, la densité énergétique et la durabilité.
Des matériaux spéciaux à la tête des améliorations des batteries Li-ion
Le projet Pomerol («Power oriented low cost and safe materials for Li-ion batteries») visait à révolutionner les matériaux nécessaires pour développer des batteries lithium-ion très performante, à bas prix et sûres. Les matériaux et batteries serviront dans des applications automobiles de groupe motopropulseur hybride traditionnelles et hybride à cellules solaires. Ce projet financé par l'UE a œuvré à fournir les matériaux et les moyens nécessaires pour réduire les coûts des batteries lithium-ion haute performance à 25 euros/kW. Il s'agit d'un aspect critique pour atteindre le développement à grande échelle de la technologie nécessaire pour créer des hybrides à cellules solaires.

Le consortium Pomerol souhaitait également développer une batterie électrochimique très performante à longue durée de vie et intrinsèquement sûre et proposer des solutions innovantes basées sur le développement de matériaux spécialisés. Dans la sélection initiale de la première génération de matériaux, du graphite aux d'autres matériaux ont été sélectionnés puis classés. Le graphite SLS30 graphite a été sélectionné en raison de l'électrode négative car il répond à tous les critères et offre le meilleur compromis entre la puissance et la durée de vie. Pour ce qui est de l'électrode positive, les membres de l'équipe ont choisi le matériau LiFePO4 à faible teneur en humidité.

Le choix d'un électrolyte standard était basé sur les impacts négatifs sur la puissance et les améliorations non adaptées en terme de sécurité caractérisant l'utilisation des électrolytes à base de liquides ioniques. Les chercheurs de Pomerol ont aussi identifié des liquides ioniques et conçu les premières compositions de l'électrolyte.

Au total, 28 cellules finales ont été produites mais n'ont pas pu être fournies en raison d'une autodécharge élevée. Une proposition a été faite pour analyser ces cellules «post-mortem» et fournir un module avec les cellules restantes de la deuxième série de validateurs pour un test final d'abus, notamment un concept identique à celui des cellules finales. Les ressources utilisées étaient appropriées et en accord avec une planification du projet original afin d'atteindre les objectifs fixés.

Le projet Pomerol a atteint tous les objectifs qu'il s'était fixés et travaille désormais à d'autres développements; par ailleurs, l'étude sur une deuxième génération de matériaux pour améliorer la durée de vie à des températures élevées se poursuit.

Informations connexes