Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FOXY — Résultat en bref

Project ID: 19811
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Norvège

Améliorer la qualité du silicium au bénéfice de la génération d'électricité solaire

L'électricité solaire est depuis quelques années l'énergie renouvelable la plus réaliste. La demande augmente, et l'on recherche des alternatives économiques et fiables pour s'affranchir des coûts élevés et à long terme des matériaux servant actuellement à fabriquer des cellules solaires.
Améliorer la qualité du silicium au bénéfice de la génération d'électricité solaire
Le projet FOXY («Development of solar-grade silicon feedstock for crystalline wafers and cells by purification and crystallisation») a cherché à soutenir les objectifs européens du secteur photovoltaïque (PV) en se basant sur l'hypothèse que les modules PV à base de silicium domineraient le marché au cours des 10 prochaines années. Le projet visait à réduire les coûts des modules, à réaliser des installations PV particulières, et à satisfaire la demande envers un approvisionnement à bas coût en silicium de qualité solaire (SoG-Si).

Ce projet financé par l'UE visait à développer et optimiser le raffinage, la purification et la cristallisation du SoG-Si métallurgique de départ, ainsi qu'à optimiser les processus relatifs aux cellules et aux modules. Le consortium s'est attaché à définir des critères de sélection pour l'utilisation de silicium métallurgique et électronique de type N comme matière première pour du SoG-Si, et à transférer les technologies depuis le laboratoire vers des installations industrielles pilotes.

Il a conçu des techniques polyvalentes de raffinage pour la production directe de SoG-Si ainsi que pour le raffinage et le recyclage des déchets du traitement des galettes. Les travaux expérimentaux ont été soutenus par la caractérisation des échantillons ainsi que par les retours sur l'optimisation ciblée des processus. Les résultats ainsi que la mesure de propriétés comme la résistivité ont montré que la plupart des matériaux résultant des premiers travaux du projet conviennent pour des cellules solaires.

Citons également des travaux sur des cellules solaires de grande taille dont le rendement dépasse 17%, ainsi que des rendements révolutionnaires obtenus par un processus de sérigraphie pour certains matériaux.

Les résultats ont été diffusés et servent de point de départ à des discussions sur une norme SoG-Si qui pourrait être concrétisée hors du cadre du projet.

Informations connexes