Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NORMACOR — Résultat en bref

Project ID: 18676
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Italie

D’où viennent les arythmies cardiaques?

Un projet financé par l'UE s'est intéressé à plusieurs mécanismes moléculaires encore peu étudiés impliqués dans l'arythmie cardiaque. Celle-ci, probablement l'une des causes principales de morbidité et de mortalité en Europe, devient un problème socioéconomique majeur.
D’où viennent les arythmies cardiaques?
Des recherches récentes montrent que les canaux cationiques d'hyperpolarisation modulés par nucléotides cycliques ou canaux HCN (pour hyperpolarisation-activated cyclic nucleotide-gated), ainsi que d'autres mécanismes, pourraient jouer un rôle dans l'apparition de ces arythmies. Le flux circulant par ces canaux HCN, des protéines jouant le rôle de canaux ioniques à travers les membranes plasmiques des cellules cardiaques et cérébrales, joue un rôle fondamental au niveau de la génération et de la modulation du rythme cardiaque.

Le projet Normacor («Normal and abnormal cardiac excitation: generation, propagation, and coupling to contraction») s'est attaché à mieux comprendre les mécanismes arythmogéniques ainsi que leur dynamique associée. Des chercheurs provenant de 8 laboratoires répartis sur 5 pays de l'Union et spécialisés dans les différents aspects de l'arythmie cardiaque se sont unis dans le cadre du projet. Ce consortium s'est donné pour objectif, la consolidation des connaissances déjà acquises, ainsi que la génération de nouvelles données permettant de mieux comprendre les mécanismes arythmogènes et ainsi les corriger ou mieux les contrôler.

Des travaux sur des médicaments HCN sélectifs ont permis la synthèse de nouvelles molécules, capables de moduler le flux circulant dans ces canaux. Les caractéristiques particulières de ces molécules, dont leur grande sélectivité, favoriseront le développement de nouveaux médicaments agissant sur des canaux exprimés spécifiquement dans différents tissus de l'organisme. Les résultats du projet Normacor représentent un succès majeur pour les recherches sur les bloqueurs HCN et le traitement de maladies comme les douleurs neuropathiques, les arythmies ou la tachycardie. De plus ces nouvelles molécules apparaissent nettement moins génératrices d'effets secondaires.

Ces travaux ont également amélioré notre compréhension des troubles héréditaires du rythme cardiaque et des arythmies. Même si aucune preuve définitive n'a encore été publiée, les études des chercheurs montrent un lien significatif entre une mutation bien particulière et le syndrome de tachycardie sinusale inappropriée. D'autres travaux ont rassemblé des données expérimentales afin de mieux comprendre les canaux ioniques, des coupes natives de tissus cardiaques et des reconstructions 3D du tissu cardiaque ont également permis de mieux détailler la structure et la fonction de ces tissus.

Afin de faciliter l'utilisation et le partage des outils de modélisation développés par les chercheurs du projet Normacor, des normes communes, partagées par tous les membres du consortium ont été publiées.

Informations connexes