Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CAESAR — Résultat en bref

Project ID: 22674
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Italie

Respecter les animaux… et faire des économies

L'expérimentation animale est en voie de disparition, grâce à une nouvelle méthode qui reprend le flambeau. En plus, elle réduit notablement le coût des tests.
Respecter les animaux… et faire des économies
Les substances chimiques sont présentes dans tous les produits qui nous entourent, par exemple les détergents, les peintures, le maquillage ou la nourriture. Le projet Caesar («Computer-assisted evaluation of industrial chemical substances according to regulations») financé par l'UE a cherché comment passer à d'autres méthodes de test et réduire l'expérimentation animale. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la nouvelle réglementation de la Communauté européenne relative aux produits chimiques et à leur utilisation en sûreté, le règlement REACH (enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits chimiques).

L'équipe du projet a étudié des méthodes in vitro et in silico pour remplacer l'expérimentation animale, coûteuse et éthiquement critiquable, afin de prévoir les réactions biologiques. Elle a proposé des modèles pour de nombreux problèmes d'essai comme la sensibilisation cutanée, le potentiel mutagène ou carcinogène, la toxicité et la bioconcentration.

Le projet Caesar a également constitué de larges bases de données expérimentales de haute qualité, afin de faciliter et d'encourager l'utilisation de la modélisation in silico, une pratique peu acceptée jusqu'ici. En parallèle, l'équipe a conduit des analyses et des calculs approfondis afin de concevoir des outils faciles à utiliser, qui ont été mis à disposition en ligne.

Les nouvelles méthodes et technologies se sont avérées aussi performantes et souvent meilleures que l'existant, excepté pour le potentiel carcinogène où il reste difficile de produire des résultats décisifs. Malgré tout, la nouvelle méthode a été très utile pour réaliser des tests de remplacement, conduisant l'équipe du projet à encourager la coopération entre les experts de ce domaine.

Les résultats ont été diffusés sur le Web ainsi que via des revues scientifiques, des ateliers et des conférences. Caesar a été considéré comme répondant aux exigences de REACH, une réussite qui vise à décourager les tests sur les animaux et à réduire le coût des tests de produits chimiques. Au final, les gagnants seront la santé de l'homme, l'environnement et le règne animal.

Informations connexes