Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NEWTBDRUGS — Résultat en bref

Project ID: 18729
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Allemagne

De nouveaux médicaments pour la tuberculose résistante

Des chercheurs européens ont réussi à isoler de nouvelles cibles moléculaires médicamenteuses sur des souches résistantes de Mycobacterium tuberculosis. Ces travaux vont probablement faire progresser le développement de nouveaux médicaments antituberculeux.
De nouveaux médicaments pour la tuberculose résistante
La tuberculose (TB) est une maladie infectieuse mortelle provoquée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis. La maladie reste souvent asymptomatique, mais si elle n'est pas traitée, elle peut tuer jusqu'à 50% des malades. Bien que le traitement antibiotique soit capable d'éradiquer la maladie, la non-conformité des patients aux prescriptions thérapeutiques et spécialement à leur durée, ont provoqué l'émergence de souches résistantes. De plus, l'apparition du virus HIV (virus de l'immunodéficience humaine), responsable du SIDA, a significativement réduit le taux de guérison avec les antibiotiques disponibles, sur ces patients.

Le projet Newtbdrugs («New drugs for persistent tuberculosis: Exploitation of 3-D structure of novel targets, lead optimisation and functional in-vivo evaluation») s'est justement attaché à trouver de nouveaux médicaments pour combattre ce fléau. Les partenaires du projet ont isolé de nouvelles cibles chez Mycobacterium tuberculosis, responsable de la persistance de la maladie. Les chercheurs ont déterminé la structure tridimensionnelle de ces cibles protéiques, ce qui leur permettra de mettre au point un système de dépistage systématique de nouvelles molécules capables d'éradiquer la maladie.Le manque de sensibilité des méthodes de détection de la tuberculose est en partie responsable du nombre élevé de personnes infectées sans même le savoir. C'est pourquoi, les chercheurs du consortium ont développé de nouveaux essais permettant un dépistage rapide et spécifique des bacilles résistants. Les chercheurs ont isolé des composés uniques capables de tuer des bactéries résistantes à la rifampicine, un antibiotique fréquemment prescrit pour cette affection.Enfin, les travaux du projet ont également montré que la bactérie résistante Mycobacterium tuberculosis était active métaboliquement, un résultat qui a conduit les chercheurs à proposer la chimiothérapie comme protocole alternatif aux antibiotiques ayant perdu leur efficacité.

Cette étude a contribué significativement à l'accroissement des connaissances de la tuberculose, elle a également permis d'orienter les recherches vers de nouveaux composés plus efficaces qui amélioreront très certainement le traitement des infections tuberculeuses latentes.

Informations connexes