Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RISERTEST — Résultat en bref

Project ID: 18267
Financé au titre de: FP6-SME

Approfondir les tests et l'inspection des pipelines

Ces dernières années ont vu une progression régulière des forages et de l'exploitation de gisement pétroliers en eaux très profondes. Il a fallu pour cela améliorer l'inspection et les tests des composants, pour toute une gamme de paramètres, nouveaux et exigeants.
Approfondir les tests et l'inspection des pipelines
Les canalisations utilisées pour les diverses structures de «puits de pétrole» sous-marins sont fabriquées conformément à des normes très élevées, mais elles pourraient malgré tout ne pas tenir tout le cycle de vie sans présenter de défaillance. Des études ont montré que des défauts de soudure présents d'emblée pourraient passer inaperçus lors des tests non destructifs (TND) après fabrication et lors de l'inspection. Pour compliquer les choses, les techniques classiques de TND sont inutilisables une fois les composants immergés et installés. Se pose donc la question des TND et de l'inspection en cours de service des conduites de montée, des conduites caténaires en acier (steel catenary risers ou SCR) et des conduites sous-marines. Le fait de ne pas détecter la fatigue, la corrosion et les fissures pourrait conduire à une défaillance prématurée et à une pollution majeure.

Le projet Risertest («Development of a guided long range ultrasonic inspection system for the examination of offshore subsea risers, steel catenary risers (SCRs) and flowlines») visait à réaliser une solution de surveillance à grande échelle pour détecter la dégradation dans le temps des pipelines et colonnes sous-marines. Ce projet financé par l'UE a proposé des tests par ultrasons guidés pour s'affranchir des limitations de la technologie actuelle, augmentant largement sa productivité et ses possibilités d'utilisation.

Le projet a évalué les besoins du système, et les tests ont montré qu'il était possible d'envoyer des ultrasons guidés dans l'acier soumis à une pression externe de 150 bars (soit 1500 mètres sous l'eau). Les transducteurs prototypes se sont avérés fonctionnels à toutes les pressions, et lors d'un test complémentaire, le transducteur a fonctionné correctement après avoir été soumis à 200 bars. Cette pression équivaut à une profondeur de 2000 mètres, l'objectif de fonctionnement du projet.

Les partenaires de Risertest ont conduit une série d'expériences sur des conduites nues et revêtues, pour déterminer la possibilité d'utiliser des ondes guidées afin de détecter des défauts dus à une perte de métal, suite par exemple à la corrosion. Les résultats ont montré la faisabilité de cette approche, pour les conduites avec revêtement et pour une longueur maximale d'inspection de 12 à 15 mètres.

Risertest a également évalué les tests par ultrasons à longue portée (long-range ultrasonic testing ou LRUT) pour détecter la propagation des fissures de fatigue à l'aide d'un détecteur monté en permanence et supportant les contraintes de l'anneau de résonance. Le transducteur monté en permanence peut surveiller les pipelines et les colonnes sur de longues périodes afin de détecter des dégradations évoluant avec le temps comme les fissures de fatigue. Les tests sur site ont démontré la viabilité du système, les résultats étant presque les mêmes que ceux de tests dans l'air.

Dans un contexte où les compagnies pétrolières se tournent vers des spécialistes externes pour tous leurs besoins en inspection et maintenance, des progrès dans ce domaine pourraient ouvrir des opportunités aux PME de l'UE.

Informations connexes