Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

LARCIS — Résultat en bref

Project ID: 19757
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Allemagne

Réduire l'épaisseur des matériaux pour les modules solaires

Le développement et la production commerciale des matériaux à faible consommation énergétique est indispensable pour assurer le progrès des applications photovoltaïques. Grâce à un projet financé par l'UE, une meilleure compréhension associée au savoir-faire en ingénierie contribueront à faire de ce rêve une réalité, et d'atteindre une mise en œuvre à grande échelle.
Réduire l'épaisseur des matériaux pour les modules solaires
Le projet Larcis («Large-area CIS based thin-film solar modules for highly productive manufacturing») a décidé de développer des technologies de fabrication efficaces pour les modules solaires à couches minces en cuivre, indium et sélénium (CIS). Le projet visait à atteindre des coûts plus bas et des modules solaires à couches minces CIS stables, efficaces et sans danger pour l'environnement. Les membres de l'équipe prévoient que le soutien à ces technologies à faible consommation énergétique mèneraient à des progrès dans les applications pour le marché du photovoltaïque (PV).

Les activités du projet portaient notamment sur des travaux sur le contact avec le molybdène (Mo), la couche tampon, l'absorbeur CIS et le contrôle de la qualité et des processus. Les partenaires du projet ont pu montrer le fort potentiel des couches tampons de sulfure d'indium évaporé (In2S3) dans un processus industriel et ont démontré leur capacité à former des dispositifs haute efficacité et des jonctions de grande qualité. Cependant, davantage de travaux sont nécessaires pour surmonter certaines difficultés liées à la mise en œuvre industrielle.

Le développement de la technologie CuInS2 (cuivre-indium-disulfure) promet de mener à des améliorations en terme de performance des cellules CIS à grande échelle, et les activités d'insertion du gallium (Ga) peuvent être renforcées par la modification de procédures connexes.

Les connaissances générées sur la stabilité du bain, l'influence de la résistivité de Mo et le phénomène de transfert en masse a donné la possibilité de créer une production pré-pilote en série utilisant une approche de codéposition et d'empilement ainsi qu'un processus pour les cellules de CuInS2.

Les efforts du projet Larcis ont mené au développement d'une technologie sans cadmium (Cd) qui, sur la base des résultats expérimentaux, peut améliorer l'efficacité du module solaire cuivre-indium-gallium- diséléniure (CIGS). L'application d'une couche sans Cd sur le CIGS à électrodéposition montre que l'on peut améliorer l'efficacité du module. Les travaux menés sur l'électrodéposition ont également permis de réduire les coûts du matériel et de l'équipement pour absorber la déposition des couches grâce à une couche plus fine de CIGS, bien que sans améliorations sur l'efficacité du CIGS.

Informations connexes