Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

HY2SEPS — Résultat en bref

Project ID: 19887
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Grèce

La séparation de gaz et stockage pour minimiser le réchauffement planétaire

L'adsorption par variations de pression (PSA, de l'anglais Pressure swing adsorption) est une technique utilisée pour séparer les espèces de gaz au sein d'un mélange sur la base de chacune des caractéristiques moléculaires et des capacités d'adsorption. L'adsorption se produit lorsque les atomes, les ions, les biomolécules ou molécules de gaz, les liquides ou solides dissous adhèrent à une surface.
La séparation de gaz et stockage pour minimiser le réchauffement planétaire
Le projet HY2SEPS («Hybrid hydrogen - carbon dioxide separation systems») visait à trouver une façon de renforcer la récupération de l'hydrogène (H2) et de fournir un flux de dioxyde de carbone (CO2 sans H2 pour le captage et la séquestration. La séquestration du carbone permet le stockage à long terme de CO2 pour atténuer l'accumulation des gaz à effet de serre libéré par la combustion des combustibles fossiles. Ce processus permet d'éviter ou de ralentir le réchauffement planétaire.

Ce projet financé par l'UE a atteint ses objectifs en développant un système de PSA/membrane hybride pour le processus de séparation du H2/C02. Un modèle a été formulé pour le système hybride et des stratégies appropriées ainsi que des outils de calcul développés pour sa conception et son optimisation.

Les tests expérimentaux d'HY2SEPS ont montré que la récupération de H2 à l'aide du système indépendant de PSA était améliorée pour atteindre 75% (par rapport aux 65% précédents). Les tests utilisant des sorbants disponibles dans le commerce dans une centrale pilote à PSA ont fourni une aide sur la façon d'augmenter l'efficacité du PSA en ajustant les durées de divers cycles.

Des simulations de conception du processus ont révélé que le système hybride PSA-membrane permet d'augmenter la récupération d'hydrogène de jusqu'à 10% et d'obtenir un flux de CO2 d'une pureté atteignant presque 80%. Le captage de CO2 peut atteindre les 90% sans sacrifier la pureté et la récupération de H2 si l'on réduit la concentration de CO2 d'environ 60%.

L'évaluation de la viabilité du processus hybride a été finalisée et une étude menée pour quantifier les impacts du système hybride sur l'environnement. Les résultats de HY2SEPS ont montré que le potentiel de réchauffement planétaire (PRP) cumulatif du processus hybride était plus faible que celui du système indépendant de PSA.

Informations connexes