Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PULMOTENSION — Résultat en bref

Project ID: 18725
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Allemagne

L'hypertension artérielle pulmonaire : des molécules au traitement

Des chercheurs européens se sont réunis pour trouver de nouvelles cibles moléculaires et de nouveaux traitements de l'hypertension artérielle pulmonaire.
L'hypertension artérielle pulmonaire : des molécules au traitement
L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une dénomination regroupant un groupe de maladies d'évolution progressive, caractérisées par une élévation anormale de la pression sanguine au niveau des artères pulmonaires. L'origine de cette maladie peut-être héréditaire, idiopathique ou secondaire, elle se caractérise par un essoufflement d'effort et aboutit le plus souvent à une insuffisance cardiaque. Celui-ci provient d'un remodelage important des artères pulmonaires et d'une perte de perméabilité vasculaire.

Afin d'étudier les mécanismes responsables, le projet Pulmotension («Pulmonary hypertension: functional genomics and therapy of lung vascular remodelling»), financé par l'UE, a réuni les différents centres européens, leaders dans le domaine. Les membres de l'équipe ont analysé les différentes voies impliquées dans le processus de remodelage vasculaire pulmonaire, responsable de l'augmentation de la résistance vasculaire. Les chercheurs ont utilisé toutes les techniques de biologie moléculaire comme l'analyse génétique, la génomique et la protéomique pour analyser des archives d'échantillons de tissu biologique.

Les travaux de cette étude ont identifié plusieurs gènes spécifiques et plusieurs mutations comme étant des cibles thérapeutiques potentielles, ouvrant la voie au développement de nouvelles molécules testées en phase préclinique sur des modèles animaux de l'hypertension artérielle pulmonaire. L'objectif principal du projet était de renverser le processus de remodelage chez les patients souffrants d'hypertension artérielle pulmonaire.C'est pourquoi les chercheurs du consortium se sont particulièrement attachés à transposer les molécules dans la pratique clinique et à accroitre nos connaissances sur la pathologie responsable de cette maladie. De nouveaux tests diagnostics et de nouvelles stratégies thérapeutiques ont été évalués et standardisés à travers toute l'Europe, deux essais cliniques ont également été menés à leur terme.

Outre la promotion de thérapies innovantes, les résultats de l'étude ont également grandement fait progresser les compétences scientifiques et techniques de la recherche européenne dans ce domaine.

Informations connexes