Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FLUAID — Résultat en bref

Project ID: 22417
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Italie

Mieux gérer les éruptions de grippe aviaire

L'importance croissante de la grippe aviaire chez l'animal et chez l'homme ne fait que souligner à quel point les connaissances scientifiques concernant de nombreux aspects de cette maladie restent encore parcellaires. Un projet, financé par l'UE, s'est attaché à combler ces lacunes en améliorant le diagnostic et la gestion de la maladie.
Mieux gérer les éruptions de grippe aviaire
Les dernières éruptions de grippe aviaire ont entraîné des pertes importantes pour tout le secteur avicole, ses actionnaires et aussi pour le contribuable européen. La menace permanente d'une éruption du virus asiatique H5N1 soulève d'importantes questions de sécurité pour l'alimentation et la santé. Elle porte également l'attention sur les conséquences des croisements d'espèces et ce que cela implique pour l'émergence d'un nouveau virus humain pandémique.

Dans ce contexte, le projet FLUAID («Generation of information and tools to support the management of the avian influenza crisis in poultry») s'est attaqué au développement conjoint de nouvelles technologies afin de combattre ces infections virales. FLUAID a atteint son objectif en rassemblant des instituts européens et des laboratoires en Afrique, Asie et Australie. Les partenaires du projet souhaitaient offrir des outils de diagnostic pour gérer les épidémies ainsi que pour appliquer des mesures de contrôle fondées sur la vaccination.

les études portaient sur le développement de vaccins prototypes, de tests de diagnostic compagnons et dans des enclos, ainsi que sur la transmission dans diverses espèces aviaires. Trois tests de diagnostic compagnons basés sur les systèmes de détection de l'antineuraminidase ont été créés et évalués pendant le projet, l'un ayant atteint le stade de commercialisation (le kit ELISA ID Screen® Influenza N1 Antibody Competition, chez ID-VET, en France).

Les études menées au sein du consortium FLUAID ont permis d'identifier des vaccins candidats appropriés contre les virus H5 et H7, lesquels pourraient être utilisés comme souches de virus de semences pour la banque de vaccins de l'UE.

Les données montrent également que la vaccination de dindes avec le virus H7N1 a permis d'obtenir une excellente protection sans excrétion virale ou transmission virale à des dindes vaccinées en contact. Par ailleurs, des données supplémentaires ont montré l'absence de virus détectable dans le sang ou la viande de dindes vaccinées, soulignant l'efficacité de la vaccination pour la prévention de la virémie et de la colonisation de la viande.

Un autre résultat important de FLUAID montrait que les populations indigènes de volaille vaccinées contre le H5N2 développent un niveau de protection suffisant pour prévenir contre une infection productive de H5N1. Ceci montre que la vaccination avec un vaccin hétérologue peut réduire les niveaux de transmission du virus de la grippe H5N1, réduisant ainsi la possibilité des épidémies.

Informations connexes