Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SNIP2CHIP — Résultat en bref

Project ID: 16833
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Irlande

Le diagnostic génétique stimule la science médicale

Un appareil réalisant des tests diagnostics sur l'ADN et le matériel génétique qui en découle, va largement faire progresser la possibilité de soins «sur mesure » pour de nombreuses maladies. Cette avancée permettra à la médecine diagnostique de faire d'énormes progrès.
Le diagnostic génétique stimule la science médicale
Le Projet Génome Humain (HGP, pour Humane Genome Project) est une entreprise scientifique mondiale de séquençage des 25000 gènes du génome humain qui nous aidera à décrypter les mystères de notre ADN, comprendre nos maladies et développer de nouveaux traitements. Le défi de ce projet consiste à dépister les variations connues de l'ADN, appelées polymorphismes de nucléotides simples ou SNP (pour single nucleotide polymorphisms), responsables de toutes les variations génétiques à l'intérieur de la population humaine. L'identification des SNP permet aux chercheurs de déterminer les séquences spécifiquement impliquées dans chaque maladie et de faciliter le diagnostic clinique.

Le projet Snip2Chip («Development of a complete integrated SNP analysis system») financé par l'UE s'est attaché à développer une méthode fiable, facile et peu coûteuse pour identifier les SNP. Elle associe la détection des SNP avec l'extraction de l'ADN, sa purification, son amplification par PCR et sa caractérisation. Cette stratégie se base sur le principe de l'électromouillage sur diélectrique ou EWOD (electrowetting on dielectric), un procédé couramment utilisé pour étudier les microsystèmes fluidiques. Cette technologie représente un nouveau système intégré de détection des mutations à partir de l'ADN extrait et amplifié d'un seul patient.

La technologie une fois développée, l'équipe du projet a cherché à commercialiser le système pour que des alternatives bon marché puissent être facilement fabriquées. Les chercheurs avaient pour objectif, un système dont le coût ne dépasserait pas 5000 euros avec un dispositif consommable cartouche/patient qui resterait sous les 10 euros. Ils ont également travaillé sur l'optimisation du dispositif avec un design devant permettre une fabrication rapide et un assemblage facile de modules préfabriqués afin d'assurer disponibilité et précision de l'ensemble.

C'est la première fois que de multiples SNP ont ainsi pu être dépistés à partir d'un simple échantillon sanguin. Cette technologie est ainsi susceptible de jouer un rôle fondamental dans de nombreux domaines comme le diagnostic, la thérapie génique, la médecine préventive ou le traitement des maladies génétiques. Elle facilitera le diagnostic de prédisposition à de nombreuses maladies comme le cancer, et fera progresser la science de la pharmacogénétique (médicaments ciblés et personnalisés pour chaque patient). Même s'il subsiste encore des obstacles en termes de brevets, cette méthode pourrait bien représenter la technologie du diagnostic médical du futur.

Informations connexes