Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SPANS — Résultat en bref

Project ID: 16881
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Espagne

Les commutateurs du futur

Les recherches et les expériences ont permis de grandes avancées en matière de traitement des données optiques. Les nouveaux instruments et démonstrations auront une influence considérable sur les télécommunications et les systèmes d'imagerie à haute résolution.
Les commutateurs du futur
Le commutateur optique permet aux signaux de passer d'un circuit ou d'une fibre à l'autre. Le commutateur photonique oriente la lumière dans une fibre donnée en exploitant les propriétés d'un matériau non linéaire. Les structures nanophotoniques peuvent être appliquées aux télécommunications, à l'informatique, à l'imagerie et à l'ingénierie des matériaux.

Le projet SPANS («Single particle nanophotonic switching - bridging electron microscopy and photonics») vise à étudier les processus sous-jacents à la commutation optique sur la base de transitions de phase à une seule particule déclenchée par l'excitation lumineuse ou électronique. Le projet financé par l'UE espérait établir la possibilité d'exploiter ce principe pour réaliser de nouveaux types de commutateurs nanophotoniques.

Les partenaires du projet SPANS visaient à offrir un nouveau concept pour le traitement des données optiques dans le cadre de grands circuits photoniques. La démarche visait également le développement de nouvelles techniques pour l'étude des structures nanophotoniques sur l’importance de la microscopie nanophotonique et électronique combinée.

Les résultats de l'étude ont permis à l'équipe de démontrer de nouveaux concepts en ce qui concerne la commutation/mémoire optique des nanoparticules et l'utilisation des émissions de radiations électromagnétiques pour la mesure de la commutation optique. Ce nouvel instrument comprend des formes de détecteurs et de scanners capables d'enregistrer des radiations électromagnétiques indépendantes ou simultanées ainsi que la spectroscopie des pertes (EELS) ou des gains (EEGS) d'énergie des électrons.

La réussite du projet SPANS a permis de réaliser un travail stratégique sur la cartographie des radiations électromagnétiques et la spectrographie EELS. Il a également contribué à la mise en place d'outils de simulation destinés à la modélisation des radiations électromagnétiques ainsi que pour la spectrographie EELS et EEGS. Le projet SPANS a par ailleurs fourni une preuve théorique du concept relatif à la spectroscopie EEGS.

Informations connexes