Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un point à temps en vaut cent

Un nouveau système de contrôle a été mis au point pour améliorer l'aiguilletage des tissus non tissés. Cette technique rentable et écologique sera particulièrement bénéfique à plusieurs secteurs d'activité.
Un point à temps en vaut cent
Les non tissés (à savoir les tissus non tissés ou tricotés) connaissent une forte croissance puisqu'ils permettent de nombreux usages pratiques, de l'automobile à l'isolation. À la différence des méthodes utilisant des solvants et d'autres matériaux douteux, l'aiguilletage est une méthode écologique utilisée dans la création de ces tissus. Cependant, lorsque du matériel recyclé est utilisé pour obtenir cet effet, cela peut provoquer des dégâts importants au niveau des aiguilles et du matériel.

Le projet Needles («Knowledge based process control system to optimize needle performance for high added-value needle-punched nonwovens») a été financé par l'Union européenne. Il visait à améliorer le fonctionnement des aiguilles utilisées sur les installations existantes. Il reposait sur un système de contrôle permettant de surveiller l'état et les performances des aiguilles afin de renforcer la qualité des non tissés. Avec un tel système, les utilisateurs finaux devraient pouvoir économiser 40% sur le prix des aiguilles, devenant ainsi plus compétitifs. Le système permettra aussi de réduire le volume de déchet à raison de 19 millions de tonnes environ, ce qui représente un grand pas en faveur de l'environnement.

Le projet Needles visait à mettre au point un système de production en ligne destiné à prévoir les pannes et les éviter en surveillant notamment la densité du point, la charge de l'aiguille, sa dégradation et celle de la planche à aiguilles. La technologie exploite plusieurs sondes à inductance et optiques ainsi qu'un traitement avancé des données en temps réel.

Le projet a permis de développer un tout nouvel outil pour le suivi en ligne des non tissés à même de réduire les frais de production, améliorer la qualité, optimiser la maintenance, faciliter le contrôle de la qualité et réduire les déchets. La qualité de vie des employés du secteur s'en trouvera par ailleurs considérablement améliorée. C'est encore un secteur qui deviendra d'autant plus compétitif, écologique et agréable à vivre grâce aux efforts déployés dans le cadre des projets financés par l'Union européenne.

Informations connexes