Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Renforcer les capacités des Balkans en matière de recherche

Un projet financé par l'UE a contribué au développement et à la mise à niveau d'une structure informatique dans les Balkans. Les efforts visaient à combler l'écart entre les régions dotées de technologies informatiques et de communication de pointe et les régions qui en étaient dépourvues.
Renforcer les capacités des Balkans en matière de recherche
Le projet CX-CMS («Centre of excellence for computational modelling of complex systems») avait pour but d'élever le Laboratoire de calcul scientifique (SCL) de l'Institut de physique de Belgrade (IPB) en Serbie au rang de centre d'excellence. Plus précisément, les objectifs visaient à améliorer la qualité des recherches du centre et à en faire un partenaire de choix des Balkans occidentaux en ce qui concerne la simulation de systèmes complexes et la technologie des grilles.

Les efforts visaient à renforcer la capacité de recherche et les compétences des ressources humaines en stimulant l'intérêt des étudiants en physique et en informatique pour le SCL. Le renforcement des ressources matérielles du centre a permis de moderniser les infrastructures informatiques existantes.

Pour garantir la mobilité, offrir des formations et assurer les avantages du travail en réseau, le consortium a privilégié les échanges personnels et le partage des résultats des recherches, ainsi que la préparation et la réalisation d'expériences conjointes. Puisque la divulgation et la visibilité s'avéraient nécessaires pour toucher les chercheurs européens et serbes, le public en général et les décideurs politiques en Serbie, les sites du projet et du SCL ont joué un rôle essentiel.

En vue de l'évaluation des résultats et du développement d'une politique en la matière, un Conseil consultatif international (CCI) a été instauré. Il se composait d'éminents chercheurs provenant des institutions partenaires au sein de l'Union européenne. Les partenaires du projet s'attendaient à ce que leurs perspectives, leur expertise et leurs recommandations favorisent une stratégie de développement à long terme pour le Centre et son intégration à l'Espace européen de la recherche (EEE).

Des présentations, des articles scientifiques et des publications, ainsi que des ateliers, des formations et l'Internet ont tous été mis à profit pour communiquer les résultats du projet.

Informations connexes