Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les ultraviolets mettent la préservation du patrimoine culturel au premier plan

Grâce aux ultraviolets, l'avenir du patrimoine culturel d'Europe et sa protection semblent tracés.
Les ultraviolets mettent la préservation du patrimoine culturel au premier plan
Le contrôle des conditions environnementales est essentiels pour préserver les anciens artéfacts tels que manuscrits, peintures et autres œuvres d'art. Dans ce contexte, les microbes aériens peuvent menacer non seulement les objets culturels mais également les individus s'en occupant ou ceux qui les admirent. Les méthodes anciennes basées sur les gaz toxiques, bien qu'elles soient efficaces, ont souvent des effets négatifs sur la santé.

Les participants au projet ABIOS («An innovative technology … to strongly reduce the microbial activity of the air inside the store rooms of cultural heritage conservation institutes») ont une autre idée en tête.

Le secret de la technique développée par l'équipe ABIOS financée par l'UE réside dans les ultraviolets (UV), qui sont extrêmement efficaces pour éliminer les composés organiques avec lesquels ils entrent en contact. En réalité, la lumière UV est si intense qu'elle peut dégrader les objets qu'elle essaie de protéger. Il est donc essentiel d'équiper le prototype ABIOS d'une protection spéciale. En outre, des catalyseurs de manganèse ont été ajoutés pour réduire la quantité d'ozone, un gaz très oxydatif en soi généré par les UV.

Les essais ont été menés initialement en laboratoire et ensuite étendus à une véritable installation de stockage. L'analyse d'échantillons d'air collectés par le prototype indiquait d'excellents résultats de purification en seulement quelques heures de fonctionnement. Elle a réussi à éradiquer les champignons aériens et les spores de moisissure sans provoquer d'accumulation de l'ozone dans cette zone.

Le projet ABIOS a été un véritable succès et représente un exemple parfait de la façon dont l'innovation et le financement de la recherche ont résulté en une réussite industrielle et commerciale. En effet, RGI bioSteryl Tech, en tant que partenaire industriel de l'équipe ABIOS, a déposé une demande de brevet et a commencé la production et le marketing de l'équipement ABIOS. Aujourd'hui, ABIOS est déjà présent dans des institutions importantes en Europe.

Informations connexes