Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouveaux élevages pour de nouveaux poissons

Un projet financé par l'UE a cherché à établir des entreprises d'aquaculture efficaces et rentables dans l'est de l'Afrique. Il a évalué plusieurs critères dans le but de soulager ces régions à l'économie défaillante.
De nouveaux élevages pour de nouveaux poissons
La zone géographique concernée impliquant l'Éthiopie, le Kenya et l'Ouganda a besoin de sites convenant à l'établissement d'élevages. Pour déterminer les meilleurs sites, le projet Bomosa («Integrating BOMOSA cage fish farming systems in reservoirs, ponds and temporary water bodies in Eastern Africa») a choisi comme critères les technologies d'alimentation et le transport d'alevins. Les partenaires du projet ont initié un système de sites d'élevage structurés et soutenus par un centre de formation et d'information sur l'aquaculture, afin d'intégrer celle-ci avec l'aquaculture dans le but de soulager ces régions très pauvres.

Les sites d'élevages ont été établis dans les trois régions et couvrent quatre zones climatiques: régions humides, plaines d'inondation avec rivières ou lacs, hautes terres, régions semi-arides. La télédétection a servi à évaluer les zones potentielles pour les nouveaux sites, puis chacune a été testée par rapport aux critères de coût, fiabilité, exactitude, simplicité et universalité.

Le projet a également tenu compte des problèmes vétérinaires et de santé publique afin d'assurer une sécurité totale de l'alimentation. Il s'agissait entre autres d'évaluer la qualité de l'eau, car c'est un facteur critique pour la santé des animaux. Le niveau de cuisson du poisson a été considéré comme suffisant pour s'assurer qu'aucun parasite n'entre dans le cycle de l'alimentation humaine.

Le projet Bomosa a également évalué diverses méthodes pour l'alimentation, et mis au point des régimes et des options de stockage. Il a évalué la valeur nutritive des sous-produits de l'agriculture et défini des critères pour les ingrédients potentiels du régime alimentaire, en fonction de leur abondance et la disponibilité locales.

Les performances économiques du site d'élevage, au niveau de chaque éleveur, étaient d'une importance critique. Par conséquent, il a fallu mettre au point plusieurs stratégies pour réduire la mortalité des poissons pendant le transport et augmenter la productivité globale, ainsi que des méthodes de fumage pour conserver l'excédent de production.

Le projet Bomosa a aussi examiné les facteurs d'acceptation, avec les avantages éthiques et perçus ainsi que les problèmes de gestion et concernant l'environnement. La résolution de ces problèmes a conduit à une stratégie efficace optimisant la production durable et la pérennité d'un plan d'information technologique au-delà de la fin du projet.

Informations connexes