Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De l'eau salubre pour le Tiers monde

Une nouvelle technologie européenne est en mesure de désinfecter de l'eau en la mettant simplement au soleil pendant huit heures. L'UE est en train de prendre les mesures voulues pour que cette technologie soit disponible à tous.
De l'eau salubre pour le Tiers monde
La disponibilité d'eau salubre dans les pays du Tiers monde, en particulier pendant ou après des catastrophes telles que des inondations ou des guerres, peut sauver de nombreuses vies et devrait être un droit inaliénable pour tous. Le projet Sodiswater («Solar disinfection as an appropriate household water treatment and storage ... against childhood diarrhoeal disease in developing countries or emergency situations»), financé par l'UE, a répondu à ce besoin de manière satisfaisante.

Le projet repose sur la désinfection solaire (SODIS), une technique simple consistant à purifier l'eau polluée par simple exposition à la lumière du soleil dans des récipients transparents pendant huit heures. Cette technique peut aider à réduire les diarrhées dues à des maladies hydriques chez les enfants. Elle est idéale pour les pays en développement.

En encourageant l'utilisation de cette technique dans les pays en développement, le projet Sodiswater a démontré toute son efficacité, a travaillé sur un modèle d'adoption durable et a mieux fait connaître les résultats des recherches pertinentes. Dans le cadre du projet, le travail a aussi consisté à évaluer les incidences sanitaires et à étudier l'inactivation des pathogènes et l'amélioration de la technologie.

En outre, le projet a étudié les facteurs de risque relatifs à la diarrhée ainsi que son niveau d'acceptation. Des études de toxicité ont recommandé le remplacement des bouteilles tous les six mois et ont mis en avant la nécessité d'étudier davantage la photodégradation de produits.

Le projet Sodiswater s'est également penché sur l'efficacité actuelle du système, sur la façon dont les nouvelles technologies pourraient l'améliorer et sur la façon dont il pourrait être agrandi pour pouvoir traiter des volumes d'eau supérieurs.

De nombreux microbes hydriques ont été étudiés afin de déterminer leur vulnérabilité à la technique du projet SODIS, qui dans son ensemble a mis en évidence son efficacité pour les éradiquer. Toutefois, son application à plus grande échelle exige que le procédé soit évalué et amélioré en permanence afin de garantir l'éradication des organismes pathogènes. Les membres de l'équipe ont proposé des capteurs bon marché chargés d'informer les usagers une fois que l'eau est devenue potable.

Les partenaires du projet ont testé de nouveaux prototypes et ont validé leur faisabilité, en appelant toutefois à une amélioration des circuits de distribution avant le lancement de nouvelles innovations. Ils ont étudié de près le moyen d'adopter la technologie et ont organisé une conférence sur les résultats du projet.

En définitive, le projet Sodiswater a réussi à démontrer l'efficacité du rayonnement solaire pour désinfecter de l'eau. Si cette technologie est correctement exploitée, les répercussions positives sur les communautés mondiales seront inestimables.

Informations connexes