Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CAPRI — Résultat en bref

Project ID: 26278
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Croatie

Une nouvelle banque pour les anticorps monoclonaux

Un projet financé par l'UE intitulé CAPRI a étudié les éléments nécessaires pour renforcer les recherches sur les anticorps monoclonaux et mettre les informations à disposition du public pour tous les scientifiques de ce domaine.
Une nouvelle banque pour les anticorps monoclonaux
La recherche a produit plusieurs anticorps monoclonaux (mAbs) contre des milliers de protéines qui pourraient être utilisés pour des tests diagnostics servant à détecter des substances, pour les traitements anticancéreux pour une réponse immunologique contre la cellule cible du cancer et dans le traitement des maladies autoimmunes pour inhiber la réponse inflammatoire. Les lignées cellulaires hybrides peuvent également être produites en fusionnant une cellule B produisant des anticorps à une cellule cancéreuse.

L'objectif de l'utilisation thérapeutique des mAbs est donc extrêmement large et le nombre d'espèces différentes pour le traitement des virus, du cancer et des maladies du système immunitaire ainsi que l'identification des substances pourraient être pratiquement infinis. Au vu de la demande de tels miracles moléculaires, les chercheurs travaillant dans le projet CAPRI financé par l'UE ont créé une unité de recherche et de biotechnologie spécifique pour la production de mAbs ainsi que d'une banque d'hybridomes et de mAbs.

Le premier objectif consistait à générer des mAbs contre les protéines de tous virus humains, en commençant par le protéome entier du virus varicelle-zona (VZV), la cause de la varicelle et du zona humains. Le dépistage fondamental a été mené à l'aide d'ELISA, suivie du principe de l'immuno-empreinte (technique du Western Blot ou WB) sur la protéine produite dans Escherichia coli (E. coli). La microscopie confocale et la technique du WB ont été utilisées pour les cellules infectées par VZV.

Pour éviter la production de mAbs qui ne réagissent pas à leurs antigènes naturels partir des cellules infectées, les scientifiques ont utilisés deux stratégies différentes. Tout d'abord, la fragmentation des cadres ouverts de lecture (ORF) où l'on ne trouve aucun codon de terminaison et qui peut donc être utilisé pour produire la protéine. Ceci permet d'éviter les régions hydrophobes et transmembranaires. Ensuite, l'équipe a créé un système d'expression du baculovirus; un des gènes non-essentiels avait été remplacé par un gène étranger dans le baculovirus résultant.

En plus des initiatives de recherche, une approche pratique a été organisée par tous les chercheurs s'intéressant aux mAbs. Un stage d'été intitulé «Innate Immunity to viral infection», des rencontres pour débattre de collaborations potentielles et une cours particulier sur les techniques de mAbs à l'université de Rijeka ont encouragé l'interaction entre les experts dans ce domaine.

Une base de données en ligne dotée du logiciel webLAB de gestion de laboratoire fournit des informations détaillées sur les protéines, les hybridomas et les mAbs et est régulièrement mise à jour. Globalement, les résultats impressionnants de l'initiative CAPRI contribueront à la mise à niveau des ressources dédiées à l'application de la génomique et de la biotechnologie à la santé.

Informations connexes