Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Réduire les files dans les aéroports

Un projet financé par l'Union européenne a permis de réduire en toute sécurité les délais séparant les décollages par vent latéral. À l'avenir, cela devrait permettre aux passagers d'attendre moins longtemps dans les aéroports avant leur départ.
Réduire les files dans les aéroports
Lorsque les avions décollent, ils déplacent l'air derrière eux. L'avion suivant doit donc patienter pendant un certain temps (temps minimum de séparation dû aux turbulences de sillage) afin de pouvoir décoller en toute sécurité. Des études récentes ont montré que ce délai standard pouvait être réduit dans certaines conditions tout en maintenant les niveaux de sécurité actuels.

Le projet Credos («Crosswind-reduced separations for departure operations») visait à valider ce concept. Bien que la portée initiale du projet soit limitée aux départs sur une seule piste, le concept représente l'une des solutions possibles à l'amélioration de la capacité des aéroports et la diminution des retards.

Des travaux antérieurs ont suggéré que, lorsque le vent latéral dépasse une vitesse limite, les turbulences sont éliminées du couloir et ne représentent donc plus aucune menace pour l'avion suivant. Puisque de nombreux aéroports européens travaillent la plupart du temps en présence d'un vent latéral, cela devrait permettre de réduire le délai séparant les décollages.

Le projet a étudié la faisabilité de cette approche en examinant la situation propre aux décollages par vent latéral. Les travaux ont été réalisés par 11 organisations européennes travaillant en étroite collaboration avec la Federal Aviation Administration aux États-Unis.

Le projet Credos a mesuré les turbulences causées par le décollage d'un avion dans les aéroports américains et européens. Les chercheurs ont utilisé ces données pour mettre au point des modèles représentant le comportement des turbulences de sillage. Grâce à des simulations représentant le départ des avions, ces modèles ont permis d'établir des temps de séparation efficaces par vent latéral. Le projet a permis le développement et la validation d'un concept permettant de réduire le délai séparant les départs en présence d'un vent latéral. À long terme, cela raccourcira le temps d'attente des appareils et des passagers avant le décollage.

Informations connexes