Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'excellence en aéronautique

Grâce à la prolongation de l'European Aeronautics Science Network, les universités et autres parties prenantes de ce secteur disposent d'une excellente plateforme pour innover.
L'excellence en aéronautique
Le secteur du transport aérien est une source de revenus essentielle pour l'Europe, et emploie plus de trois millions de personnes. Ce chiffre pourrait atteindre les sept millions d'ici 2020, et faire de l'innovation technologique et de la compétitivité dans ce secteur une priorité pour l'UE.

Dans cette optique, le projet EASN II («European aeronautics science network - phase II») financé par l'UE a cherché à renforcer le développement scientifique dans les universités par le biais de programmes associés à l'aéronautique. Il visait à surmonter les obstacles rencontrés par la recherche en aéronautique, comme la fragmentation, des communications inefficaces, le manque d'incubateurs et de la faiblesse de la stratégie de recherche

Les membres de l'équipe ont mis en place une structure de réseau pour les universités des sciences et technologies afin de renforcer le développement et d'encourager l'innovation. La structure a divisé l'Europe en cinq régions. Dans chacune, une université a été désignée pour agir en tant que point de contact régional.

Au départ, le réseau EASN a identifié différents domaines technologiques en aéronautique, représentant en Europe 23 pays, 200 universités et 600 professeurs. Il comprenant également des associations de PME, des organismes de recherche et des parties prenantes de l'UE. Grâce à l'initiative EASN II, on dénombre désormais 250 universités avec plus de 9000 membres, un ensemble qui gagne ainsi bien plus de poids.

Le projet a comblé les manques de l'infrastructure EASN initiale et contribué à renforcer l'Espace européen de la recherche (EER). Ces résultats devraient conduire à la constitution d'une association universitaire autofinancée et permanente pour la recherche aéronautique. Le réseau devrait faciliter la mobilité en Europe et améliorer l'enseignement et la formation en sciences et technologies pour les employés du secteur.

Enfin, le site web du projet a été revu pour proposer des informations plus utiles, faciliter les demandes d'adhésion au réseau EASN, et mettre en place de nouveaux groupes d'intérêt. Le site web et le projet laissent présager un secteur aéronautique européen plus fort et solide au cours des années qui viennent.

Informations connexes