Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SELCAT — Résultat en bref

Project ID: 31487
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Allemagne

Étude de la sécurité des croisements de chemin de fer

Un projet européen a permis la rédaction d'un rapport sur l'amélioration de la sécurité des croisements de chemin de fer. Les chercheurs se sont basés sur les statistiques des accidents, les projets de sécurité et les nouvelles technologies à l'échelle mondiale afin de réaliser une analyse approfondie.
Étude de la sécurité des croisements de chemin de fer
Chaque année dans l'Union européenne, plus de 330 personnes sont tuées. Pas moins de 1200 accidents se produisent au niveau des croisements de chemins de fer. Il n'est pas étonnant que les passages à niveau aient été cités comme les points faibles de l'infrastructure routière.

Le projet Selcat («Safer European level crossing appraisal and technology») financé par l'Union européenne visait à réduire les risques à leur proximité. Un groupe pluridisciplinaire composé d'ingénieurs, d’experts en sécurité ferroviaire et en systèmes routiers ont travaillé de sorte que tous les intervenants européens soient en mesure de contribuer à la réduction des accidents sur les passages à niveau.

Les données ont été rassemblées à l'aide du système de gestion générique des données de Selcat. Les données ont été analysées, comparées, codées, harmonisées et diffusées.

L'équipe Selcat a passé en revue les nouvelles technologies et évalué leur application en vue d'améliorer la sécurité. La mise au point d'un modèle général de passage à niveau fonctionnel a contribué à l'évaluation des solutions technologiques.

Les conditions propres aux différents pays ont été prises en compte dans les analyses des risques. Elles comprenaient notamment les frais de fabrication et d'exploitation, le type et le niveau de risque, le volume de trafic, certains facteurs culturels dont le comportement face au risque, ainsi que la sécurité routière et ferroviaire. Globalement, les chercheurs ont isolé 23 approches pour modéliser et évaluer les passages à niveau dans 12 pays.

Le facteur humain joue également un rôle essentiel. Les mesures de sensibilisation ont été passées en revue sur la base de la psychologie du comportement à l’approche des passages à niveau. Parmi les propositions figurent les moyens d’assurer le respect des normes de sécurité en vigueur pour les passages à niveau.

La diffusion des informations a été possible par le biais du site web consacré au projet, mais aussi grâce aux ateliers et conférences. Un prototype de campagne destiné aux conducteurs a également été préparé.

La normalisation de la législation relative aux passages à niveau a été évoquée en raison de l'importante responsabilité vis-à-vis des conducteurs au sein des différents états membres. Par ailleurs, pour offrir le même niveau de sécurité à tous les passages, l'harmonisation des méthodes d'évaluation des risques a été fortement conseillée.

À une époque où la fréquentation du rail et de la route ne cesse d'augmenter, le projet Selcat a insisté sur le fait que les améliorations en matière de sécurité étaient nécessaires et impliquaient de nombreux secteurs. L'analyse Selcat a encore fort à faire pour que ces recommandations deviennent une réalité.

Informations connexes