Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une huile d'olive saine pour un environnement sain

L'huile d'olive n'est pas uniquement bonne pour la santé de l'homme, mais elle représente également un important secteur de l'économie. Cependant, sa production a engendré beaucoup d'effets négatifs sur l'environnement auxquels il faudra remédier.
Une huile d'olive saine pour un environnement sain
L'huile d'olive est riche en antioxydants que l'on ne trouve dans aucun autre type d'huile; elle est bien connue pour ses bienfaits sur la santé et ses effets nutritionnels, dont notamment une protection renforcée contre certaines formes de cancer. Au niveau mondial, près de 95% de l'huile d'olive est produite en Europe, aussi ce secteur est-il important pour l'économie européenne.

Pourtant, malgré tous ces bienfaits, la production d'huile d'olive n'est pas si saine pour l'environnement. En effet, les eaux usées générées contiennent des concentrations élevées de composés organiques et inorganiques toxiques. La plupart des producteurs d'huile d'olive sont des petites et moyennes entreprises (PME), aussi faudrait-il développer une méthode simple et rentable pour réduire la pollution engendrée.

Le projet Polyver («Production of polyhydroxyalkanoates from olive oil mills wastewater») financé par l'UE s'est attaqué au problème en développant une méthode de traitement qui utilise les microorganismes pour éliminer les polluants toxiques dans les eaux usées et les transforment en des monomères exploitables (des bioplastiques) dans le commerce. Il s'agit de substituts biodégradables aux matières plastiques à base de pétrole, qui ont donc plusieurs avantages environnementaux.

Une usine pilote a été conçue et construite, et l'automatisation du cycle du bioréacteur a été atteinte grâce à une interface utilisateur personnalisée. Cette usine pilote est parvenu à produire seulement à bas rendements, ce qui nécessitera des améliorations avant que le processus ne soit commercialisé. Une analyse du cycle de vie a également souligné l'importance d'optimiser la technologie en termes de coûts sur l'environnement de l'électricité et des solvants utilisés. La qualité de l'eau résultant du processus de purification après la récupération des polymères était satisfaisante, mais peut être améliorée.

Bien qu'il reste encore des progrès à faire, la technologie de Polyver est exploitable d'un point de vue industriel et représente un bon candidat pour la commercialisation, étant donné que les coûts de la production des bioplastiques sont moins élevés que ceux d'une élimination traditionnelle des eaux usées.

Étant donné le potentiel de commercialisation du projet, peu d'informations ont été divulguées largement.

Informations connexes