Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le capital intellectuel de l'Europe

Au delà de l'excellence dans les produits et services, l'Europe peut entrer en concurrence avec le reste du monde en identifiant et en promouvant son capital intellectuel. Une nouvelle boîte à outils permet aux PME (petites et moyennes entreprises) de réaliser ce concept important.
Le capital intellectuel de l'Europe
Les industries modernes et les secteurs des services en Europe sont généralement connus pour leurs normes de haute qualité dans la prestation de produits et services. Pourtant, pour ajouter de la valeur à leurs offres, il faut également proposer aux clients un capital intellectuel. Ceci sera possible sous forme de recommandations marketing, de compétences organisationnelles, de formation du personnel, d'orientation technique et d'autres actifs incorporels.

Le projet INCAS («Intellectual capital statement - made in Europe») financé par l'UE visait à renforcer ces actifs incorporels au sein des PME européennes et de les rendre plus compétitives. Il visait à aider à exploiter les connaissances plus efficacement et à s'appuyer sur leurs succès en les communiquant plus systématiquement aux parties prenantes concernées, qu'il s'agisse de clients, d'investisseurs, de partenaires ou de créanciers.

Ainsi, le projet s'est penché sur les façons de gérer, d'organiser et de quantifier le capital intellectuel, ce que les bilans et les mécanismes de comptabilité n'étaient pas en mesure de faire. Il visait à mettre en œuvre le concept de déclaration du capital intellectuel (ICS, de l'anglais intellectual capital statement) dans 25 PME européennes et de sensibiliser environ 1000 autres à ce concept. INCAS a attentivement étudié les approches ICS existantes pour exploiter les considérations culturelles, les critères nationaux et les composants communs. Il œuvrait à développer une approche pratique à l'attention des PME qui pourrait offrir un maximum d'avantages dans l'exploitation du capital intellectuel d'une entreprise et la libération de son potentiel total.

Ainsi, le projet a publié un guide européen sur les déclarations de capital intellectuel qui soutient les PME dans cette direction et définit des normes pour les références en matière de capital intellectuel. Il a également développé un logiciel pour contribuer à la mise en œuvre du système et pour donner une valeur ajoutée aux PME. Si le potentiel d'une telle entreprise est totalement réalisé, l'impact positif sur l'économie européenne de la connaissance sera inestimable.

Informations connexes