Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un meilleur contrôle de l'efficacité et de l'impact environnemental

Jusqu'à récemment, bien que beaucoup de progrès aient été faits en matière de surveillance et de contrôle des moteurs à turbines à gaz, les mécanismes de l'actionneur (moteur) ont, eux, peu changé. L'application de développements récents a montré les économies importantes sur les vols transatlantiques, ainsi que la réduction considérable des émissions de CO2 (dioxyde de carbone) annuelles de la flotte d'avions utilisant cette technologie.
Un meilleur contrôle de l'efficacité et de l'impact environnemental
Le projet Advact («Development of advanced actuation concepts to provide a step change in technology used in future aero-engine control systems») visait à améliorer le fonctionnement et la disponibilité des turbines à gaz tout en réduisant les coûts et l'impact environnemental. L'objectif technique était de fournir une manœuvre en vol étendue et de contrôler les paramètres des moteurs.

Tout d'abord, les chercheurs ont réglé les couches de transition dans l'admission pour renforcer la capacité du débit d'air à rester «attaché» à la surface sur laquelle il s'écoule. Des expériences de modélisation ont montré une réduction importante des traînées avec les nouvelles méthodes de contrôles du débit. Ils ont ensuite évalué l'utilisation des alliages à mémoire de forme (AMF) pour la production d'actionneur. Les AMF traditionnels ont été produits en très petits segments en raison de limitations techniques en partie associées aux métaux. Le projet Advact a développé des alliages plus performants et des méthodes de revêtement des grands actionneurs permettant des avancées majeures dans la conception des actionneurs basés sur les AMF. Ensuite, ils ont développé une technologie pour produire des actionneurs électromagnétiques (EM) à haute température pouvant être utilisés dans les turbines à gaz et ne pouvant pas tirer profit des actionneurs EM traditionnels à basse température.

Enfin, les chercheurs ont concentré leurs efforts sur le contrôle de la vibration de moteur à piston. Une vibration excessive représente un problème car elle entraîne une usure importante, réduit l'efficacité du moteur, augmente les émissions de CO2 et implique une perte de confort en cabine.

Ainsi, le projet Advact a résulté en des améliorations technologiques importantes sur les systèmes de contrôle des turbines à gaz pour les avions, qui auront un impact considérable sur la conception et la fabrication efficaces et rentables ainsi que sur la sécurité des consommateurs et la protection de l'environnement.

Informations connexes