Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le travail en réseau renforce les normes sanitaires en Serbie

Les actions menées par le biais de trois grands instituts de recherche de Belgrade permettront de lutter plus efficacement contre le cancer en Serbie.
Le travail en réseau renforce les normes sanitaires en Serbie
Le cancer est l'une des principales causes de décès en Serbie. Pour lutter contre ce phénomène, le projet européen Hiserbs («Health improvement in Serbia through reinforcement of biomedical science and technology») a coordonné les efforts des instituts de recherche du pays.

Les trois principaux centres participant à ce projet ambitieux disposent des installations pour le traitement et la recherche dans le domaine des maladies graves. L'institut de recherche médiale (IRM), l'institut de génétique moléculaire et de génie génétique (IGMGG) et l'institut pour l'application de l'énergie nucléaire (IAEN) ont joint leurs forces pour moderniser les procédures de diagnostic et thérapeutiques.

Les meilleurs chercheurs serbes ont été recrutés pour former l'équipe multidisciplinaire du projet Hiserbs. Elle est au cœur des activités de collaboration et de consultance. Dans un premier temps, toutes les institutions médicales compétentes en Serbie ont été invitées à participer à l'élaboration d'une liste des protocoles de diagnostic utilisés dans le pays.

Les experts en provenance des centres d'excellence européens ont également été invités à collaborer et fournir des informations sur les méthodes reconnues à l'échelle internationale pour le diagnostic et le suivi des maladies graves. Les cancers pris en compte étaient notamment la leucémie, le carcinome du sein, du pancréas, de la glande thyroïde, de la prostate, de l'estomac et de l'intestin. Les nouvelles lignes de conduite ont été intégrées aux pratiques de base en vigueur en Serbie.

Des échanges ont été mis en place avec les différentes institutions disposant d'un pouvoir politique en Serbie. Il s'agit notamment du Ministère de la santé, du bureau républicain pour l'assurance-santé et du réseau serbe contre la leucémie. Sur l'initiative du projet Hiserbs, le Ministre de la santé serbe a lancé une campagne nationale sur la prévention du cancer.

Les travaux de mise en place de réseau assurés par Hiserbs ont donné lieu à un nombre record de visiteurs lors des journées portes ouvertes, des conférences et sur le site Web. De nombreux partenariats ont été envisagés entre les médecins européens et serbes grâce aux efforts du projet Hiserbs. C'est sans doute l'intégration de l'IGMGG au sixième programme-cadre européen (6ePC) «European Leukemia Net» (ELN) qui a été le plus remarquée.

Sur trois ans seulement, l'impact global du projet Hiserbs a été énorme en terme de collaboration à l'échelle locale et européenne. Le réseau a permis d'améliorer les recherches et les traitements du cancer, rejoignant ainsi les meilleures normes européennes.

Informations connexes