Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

WORKCARE — Résultat en bref

Project ID: 28361
Financé au titre de: FP6-CITIZENS

L'État peut aider les parents à concilier travail et vie de famille

Une équipe de chercheurs européens a utilisé une méthode innovante pour analyser la façon dont la politique publique influence l'organisation de la vie professionnelle et privée des parents qui travaillent. Les conclusions de l'enquête ont mis en lumière des modèles viables de soutien de l'activité professionnelle, aussi bien de la mère que du père.
L'État peut aider les parents à concilier travail et vie de famille
Le projet Workcare («Social quality and the changing relationships between work, care and welfare in Europe») a examiné, au niveau macro, les relations entre les changements structurels du marché du travail, la démographie, la qualité de vie et la politique économique. L'analyse au niveau micro-économique incluait des changements dans les orientations personnelles concernant le travail et la garde. L'objectif du projet financé par l'UE était de mesurer à la fois la qualité de la société et la qualité de vie au travers d'une évaluation de la qualité sociale.

En élargissement le cadre d'application à toute l'Europe, y compris les nouveaux États membres, les partenaires du projet ont tout mis en œuvre pour intégrer les perspectives de genre et de garde dans leurs analyses par rapport au soutien apporté par les politiques nationales et de l'UE aux parents actifs ayant des enfants en bas âge. La politique de l'UE vise à encourager l'emploi actif et rémunérateur du plus grand nombre possible de femmes et d'hommes. Toutefois, celle-ci soulève plusieurs questions, notamment: quelle est la meilleure façon d'allier travail et garde des enfants? quelle est la meilleure façon pour chacun des parents de bénéficier d'opportunités égales? est-il possible de maintenir un taux d'emploi élevé des femmes et des hommes tout en les encourageant à fonder une famille? de quelle façon peut-on harmoniser des objectifs politiques apparemment contradictoires concernant ces points?

L'étude comprenait l'analyse de données transeuropéennes afin d'obtenir une vue d'ensemble des schémas européens d'organisation sociale du travail, de la garde d'enfants au niveau national et européen, de la flexibilité et des conditions de travail. Des entretiens approfondis ont également été menés dans des pays présentant une organisation sociale du travail très différente.

Les travaux réalisés dans le cadre du projet ont fourni des indicateurs sur la façon de réaliser les principaux objectifs politiques ainsi que des recommandations sur le développement d'une politique publique de l'UE basée sur des faits, qui permettra aux citoyens européens d'améliorer leur qualité de vie. En définitive, les conclusions du projet Workcare montrent que les coûts d'un modèle de congé maternité prolongé ne sont pas inférieurs à ceux d'un modèle de garde prolongée en milieu familial, à savoir un congé maternité longue durée. En tant que tel, la conception extensive de la politique familiale devrait répondre aux objectifs de la politique européenne ainsi qu'aux parents souhaitant concilier travail et vie de famille.

Par une approche théorique et méthodologique innovante alliant analyse politique et étude quantitative et qualitative, le projet Workcare a contribué à éclaircir des questions européennes clés et a permis de porter un regard nouveau sur l'impact des politiques sociales en matière de travail et de garde d'enfants. Les conclusions peuvent servir à mieux analyser la façon dont la flexibilité de l'emploi touche l'organisation du travail, la santé et le bien-être, ainsi que les effets du marché des offres d'emploi et de garde d'enfants sur les décisions en matière de fécondité au sein de l'UE.

Informations connexes