Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

PHOENIX — Résultat en bref

Project ID: 28703
Financé au titre de: FP6-CITIZENS
Pays: Estonie

Une nouvelle vie pour les berceaux de la civilisation

Développer les capacités de recherche des pays d'Asie centrale dans le domaine des sciences sociales et humaines peut contribuer à la stabilité régionale et même attirer le tourisme dans la région. Un projet financé par l'UE a travaillé à l'établissement des bases nécessaires pour atteindre de tels objectifs.
Une nouvelle vie pour les berceaux de la civilisation
Les pays d'Asie centrale (AC), situés entre la Chine, le Moyen-Orient et l'Europe, connaissent aujourd'hui une période de renaissance et de construction de nations. Toutefois, les litiges frontaliers constants, les questions de diversité ethnique, les diverses croyances religieuses et les réformes économiques dominent la réalité quotidienne de leurs habitants. Ceci étant, leur histoire et leur culture très riches promettent de faire de ces régions une destination touristique attrayante dans un futur proche.

S'appuyer sur les aspects positifs de nations relativement nouvelles requiert nécessairement des améliorations dans leurs capacités de recherche au niveau des sciences sociales et humaines (SSH). Les troubles de ces dernières décennies ont entraîné de grandes pertes au niveau de la R&D (recherche et développement) dans les pays d'Asie centrale avec un exode important des chercheurs. Cette tendance s'est petit à petit inversée; avec des efforts portant sur la modernisation et la réforme des systèmes d'enseignement et de recherche de la région, les prévisions sont bonnes.

Le projet Phoenix («Fostering the rebirth of social sciences and humanities in the Central Asia») est destiné à améliorer les connaissances de la communauté des SSH en ce qui concerne les chercheurs et le niveau de R&D dans les pays d'Asie centrale. Les partenaires du projet ont prévu de parcourir la région avec des ateliers, des séminaires et d'autres événements de collecte d'informations. Cela devrait permettre d'identifier et de promouvoir une collaboration potentielle comme moyen de développer l'acquisition des connaissances en ce qui concerne les nouvelles tendances en matière de SSH et leur rôle dans l'Espace européen de la recherche (EER).

Les partenaires du projet se sont fiés à l'expertise des États membres (EM) partenaires ainsi qu'à celle des projets pertinents financés par l'UE et des réseaux de collaboration pour soutenir l'ensemble de réseau intégré de Phoenix et les mesures de formation pour la communauté SSH des pays d'Asie centrale. Dans ce contexte de nouveau, les membres de Phoenix ont visé à développer le potentiel pour un partenariat et une mise en réseau au-delà des frontières nationales afin d'encourager le développement des ressources de la région sans gêne et de réinvestir les bénéfices résultant dans le développement de la région dans son ensemble.

Pour y arriver, les infrastructures de recherche, les salaires des chercheurs et les niveaux de vie du personnel universitaire doivent être améliorés. Avec les efforts de projet tels que Phoenix et la reconnaissance de l'importance des réformes, l'on prévoit que les gouvernements nationaux œuvreront à atteindre cet objectif et donc à l'amélioration du prestige des centres de recherche de première classe déjà établis de la région.

Informations connexes