Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Améliorer les systèmes d'irrigation des cultures dans le monde

De nouvelles recherches très importantes conduites en Amérique Latine sur les systèmes d'irrigation contribueront à s'assurer de disposer d'un arrosage automatique durable et exempt de pollution, pour optimiser le rendement des cultures dans le monde.
Améliorer les systèmes d'irrigation des cultures dans le monde
La production agricole dépend de la disponibilité de l'eau, et l'irrigation est utilisée dans le monde pour 20% des cultures, qui génèrent 40% de la production totale d'aliments. L'augmentation de la demande en eau d'irrigation devrait se poursuivre, face au besoin croissant en ressources alimentaires.

Le projet Kaswarmi («Knowledge assessment on sustainable water resources management for irrigation») s'est attaqué au défi de fournir une eau plus propre grâce à des systèmes plus efficaces. Dans ce but, il a réalisé une base de données complète pluridisciplinaire sur la gestion des ressources en eau à des fins d'irrigation.

Il a choisi plusieurs régions d'Amérique Latine pour analyser les aspects socio-économiques, environnementaux, institutionnels et techniques de l'irrigation. Le projet Kaswarmi a également déterminé les principaux besoins des parties prenantes potentielles (agriculteurs, chercheurs et décideurs politiques) en vue de rédiger des stratégies et de déterminer les manques en matière d'efforts de recherche.

L'évaluation a révélé que les systèmes d'irrigation en place étaient fondés sur une économie de gestion d'exploitation agricole et sur des stratégies de subsistance paysanne. Cependant, des techniques innovantes de détection à distance sont déjà en place dans le cadre de modèles d'aide à la décision en matière de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

La qualité est un problème crucial pour la durabilité des futurs systèmes d'irrigation, en raison de l'utilisation importante des produits agrochimiques. Il est essentiel d'éviter les infiltrations d'eaux polluées dans les nappes. Le projet Kaswarmi a constaté que la situation est encore aggravée par le manque de données fiables sur la qualité de l'eau et du sol. Son rapport intégrait également les insuffisances et les besoins des parties prenantes.

Le projet Kaswarmi a défini un programme durable d'irrigation, identifiant les priorités de recherche pour la conception du système et prenant en compte les facteurs environnementaux, socio-économiques et de gestion. Pour satisfaire la demande mondiale croissante en production des cultures, il est essentiel d'appliquer une approche durable et intégrée afin de faire évoluer les systèmes d'irrigation.

Informations connexes