Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SALVADORE — Résultat en bref

Project ID: 505322
Financé au titre de: FP6-INFRASTRUCTURES
Pays: Allemagne

Aller au fond de l'activité sismique

Une initiative financée par l'UE a utilisé l'accès aux sismomètres de fond de mer et un logiciel très sophistiqué de traitement des données sismiques pour générer des images optimisées par migration profondeur sous la croûte terrestre. Les résultats ont d'importantes conséquences pour la compréhension et la prévision des séismes, ainsi que pour la prospection pétrolière au large (offshore).
Aller au fond de l'activité sismique
La lithosphère est la partie la plus externe de la Terre; elle est rigide, et son épaisseur varie de 20 à 200km. Elle est constituée par la croûte (océanique ou continentale) et la partie superficielle du manteau supérieur. Celle-ci est suffisamment cassante pour engendrer des failles sismiques, par exemple au sein des plaques océaniques.

Le projet Salvadore («Seismic analysis of the lithosphere via advanced processing techniques and access to deep ocean recorders during exploration») a cherché à associer l'accès au centre de traitement des séismes (SPC - Seismic Processing Centre) et aux sismomètres de fond de mer (OBR - Ocean Bottom Seismic Recorders) avec un traitement par migration profondeur avant sommation afin d'améliorer l'imagerie de structures souterraines complexes.

La migration profondeur sert à replacer dans leur configuration géométrique correcte les points d'une section sismique «sommée», grâce à une conversion temps-profondeur de l'échelle verticale qui tient compte des différences de vitesse de propagation des ondes sismiques selon les terrains traversés. L'application avant sommation améliore le positionnement latéral et en profondeur lors de variations rapides de la vitesse latérale comme celles que l'on rencontre lors de séismes. Elle est également essentielle pour la recherche de gisements de pétrole et de gaz.

Le projet a utilisé plus de 60 OBR de grande fiabilité installés au fond du Pacifique, de l'Atlantique, de la mer Noire et de la Méditerranée, et ouvert l'accès à 30 groupes d'utilisateur. Les sismomètres de fond de mer ont fourni des données de haute qualité, qui ont été traitées par migration profondeur avant sommation et par le biais d'analyses détaillées des vitesses de migration afin de générer les images finales de profondeur.

Les résultats et les informations du projet ont été diffusés sur Internet, dans de nombreuses revues scientifiques et par de la documentation promotionnelle et explicative.

Informations connexes