Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RECONDES — Résultat en bref

Project ID: 505361
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV

La végétation permet la sustentation des terres sèches

Une équipe composée de chercheurs européens a adopté une approche novatrice visant à contrer les effets de la dégradation du sol. Elle a mis au point un modèle et une série de consignes visant à utiliser la végétation afin de limiter la désertification dans le sud de l'Europe.
La végétation permet la sustentation des terres sèches
Le projet Recondes («Conditions for restoration and mitigation of desertified areas using vegetation») a fait en sorte d'établir de nouvelles techniques permettant de limiter le processus de désertification. Le projet a étudié l'utilisation de la végétation dans les zones vulnérables et sur la base de ses découvertes, a rédigé une série de consignes sur les conditions adéquates pour y arriver. L'étude a pris en compte la variabilité des processus humains et géomorphologiques propres à la désertification et à la dégradation.

Les partenaires du projet ont ciblé les zones méditerranéennes (régions du sud de l'Europe) susceptibles d'être frappées par la désertification, ainsi que celles qui l'ont déjà été. Les travaux réalisés par le projet ont été répartis sur plusieurs domaines: zones de reforestation, terres de culture sous pluie, terres semi-naturelles et abandonnées, collines et ruisselets, vallées fluviales et bassins hydrologiques.

Tout d'abord, une bonne compréhension du mécanisme de dégradation a été nécessaire, ainsi que la détermination des conditions critiques pour la maintenance et la restauration du sol, la qualité des terres et le bien-être de l'écosystème.

De nombreux articles scientifiques ont été passés en revue, permettant ainsi une plus grande maîtrise du phénomène. Cela a également permis aux chercheurs d'établir les conditions essentielles à la préservation et à la restauration des sols et de la qualité des terres, ainsi que de l'écosystème. Les chercheurs ont ensuite analysé les modèles conceptuels existants et défini les bases théoriques de leurs analyses.

Le projet Recondes a ensuite assuré des relevés hydrologiques dans différents bassins hydrologiques pour ensuite mettre en place un protocole destiné à la mesure des variables. Parmi les autres activités figuraient l'étude des conditions de croissance et de survie des végétaux, l'analyse des images satellites et la mesure des résultats en fonction des différentes densités de végétation et de l'espace séparant les spécimens. Les membres de l'équipe ont évalué plusieurs simulations et adapté un modèle permettant d'incorporer la végétation en fonction des caractéristiques du sol, notamment les terrasses et les ruptures de pente.

Les données de base ont été récoltées pour différents sites, puis ont été publiées sur le site web du projet; les autres résultats ont fait l'objet d'un livre qui traite des différents types de sol, des caractéristiques et processus propres à la végétation, aux plantes et aux sols.

Les efforts déployés par le projet Recondes et les lignes de conduite ainsi obtenues sur la végétation et l'ingénierie pourraient contribuer à inverser la tendance qui menace les terres méditerranéennes.

Informations connexes