Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nouvelle technologie améliorant l'aérodynamisme

Pour les compagnies aériennes, l'amélioration des capacités de sustentation se traduirait par des vols plus économiques et écologiques. De nouvelles recherches ont permis une avancée technologique dans les dispositifs hypersustentateurs.
Une nouvelle technologie améliorant l'aérodynamisme
Pour des raisons économiques et environnementales, il est judicieux d'optimiser le transport aérien. L'une des façons d'y parvenir est d'améliorer la capacité de sustentation d'un avion, contribuant ainsi à réduire le temps de décollage, mais en augmentant la traînée de vol.

Le projet Eurolift II («European high lift programme II») financé par l'UE s'est basé sur une précédente initiative du même genre pour créer des dispositifs hypersustentateurs plus efficaces et plus écologiques. Il visait à valider les prévisions du profil aérodynamique des avions dotés de volets hypersustentateurs par l'utilisation d'un logiciel et d'installations de soufflerie.

Le projet a porté sur une configuration d'avion biréacteur gros porteur doté de volets hypersustentateurs et d'un nez basculant. En termes techniques, le dispositif hypersustentateur comprend un bord d'attaque de voilure divisé en trois parties se déployant en permanence jusqu'aux extrémités d'aile. Il comporte également un volet Fowler en trois parties pouvant être installé dans différentes positions fixes.

Eurolift II a effectué de nombreux essais sur différentes configurations pour atteindre ses objectifs. Il a amélioré la validation basée sur le précédent projet, optimisant ainsi la forme du volet et la mise au point par le biais de scénarios de modélisation et de simulation. Le projet a étudié des configurations d'hypersustentateur réalistes qui impliquaient une configuration d'avion améliorée, une conception d'hypersustentateur perfectionnée et de nouveaux dispositifs pour la régulation des flux. Par ailleurs, l'équipe du projet Eurolift a étudié des méthodes et outils pour atteindre ses objectifs, notamment les méthodes de la matrice de transition, des méthodes numériques et de détection de la déformation.

En résumé, Eurolift II a permis des avancées considérables dans la simulation numérique et expérimentale des configurations d'avion commercial à dispositif hypersustentateur. Il a également permis l'élaboration d'une base de données de validation complète pour les types d'avions concernés. Cette base de données et les résultats du projet devraient fortement contribuer à la prévision précise de l'aérodynamisme maximum dans des configurations d'hypersustentateur complexes, pour aboutir à des avions plus performants.

Informations connexes