Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Au-delà du visible

Les grands parcs éoliens composés de nombreuses éoliennes avec de grandes pales de rotor sont maintenant monnaie courante dans le paysage européen. Une initiative financée par l'UE a évalué les nouvelles techniques d'assurance qualité des éoliennes et les résultats de cette évaluation devraient permettre d'améliorer leur sécurité et leur rendement.
Au-delà du visible
Le fonctionnement normal des éoliennes entraîne une usure des pales du rotor qui diminue leur durée de vie, augmente les coûts d'exploitation et présente un risque pour la sécurité. Actuellement, la plupart des fabricants de pales de rotor font effectuer par un expert technique un dernier contrôle via une inspection visuelle et acoustique, ce qui laisse la place à l'erreur humaine. Quelques fabricants seulement utilisent la thermographie passive pour tirer des conclusions sur l'adhérence des pièces mais cela ne peut être réalisé que lorsque les pièces sont encore en production.

Le projet Prewind («Development of a methodology for preventive maintenance of wind turbines trough the use of thermography») a été conçu pour appliquer la technologie de la thermographie passive et active pour une détection rapide des dommages aux pales du rotor. Les méthodes de test non destructif (TND) proposées utilisant la thermographie active peuvent être réalisées à n'importe quel stade de la durée de vie d'une pale de rotor et peuvent se révéler intéressantes pour la production, l'assemblage sur site et la maintenance, ainsi que pour une utilisation par des inspecteurs des compagnies d'assurance.

Les chercheurs ont d'abord réalisé une évaluation des pannes typiques, des méthodes de contrôle de qualité, des normes de qualité et des exigences de production. Ils ont conclu que les facteurs les plus critiques touchant le fonctionnement des éoliennes sont les raccords électriques, les systèmes électriques et les pales du rotor, par ordre d'importance.

Les chercheurs ont développé des méthodologies Prewind pour la thermographie passive dans l'évaluation des pièces électriques et mécaniques et pour la thermographie passive dans l'inspection des pales de rotor, en ce compris la sélection de la source de chaleur, notamment. Pour compléter la détection précise des dommages avec une évaluation de leur gravité, les chercheurs ont catalogué les défauts typiques à l'aide d'une extension des tests de terrain pour collecter le plus d'informations possible.

Enfin, ils ont développé un outil d'apprentissage électronique pour les techniciens d'inspection des éoliennes comprenant des modules sur la thermographie comme une science, la thermographie telle qu'appliquée à l'inspection des éoliennes et la méthodologie Prewind même.

En résumé, le projet Prewind a considérablement amélioré la technologie et la méthodologie d'inspection des éoliennes qui se basaient jusqu'à présent principalement sur l'inspection visuelle des pièces. Les résultats devraient diminuer les coûts tout en augmentant l'efficacité et la sécurité, une véritable aubaine pour les producteurs, les opérateurs et l'économie européenne.

Informations connexes