Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

INTREPID — Résultat en bref

Project ID: 43784
Financé au titre de: FP6-INCO

Partager l'eau équitablement pour un avantage mutuel

L'eau est une ressource naturelle critique dont la rareté, qu'elle soit naturelle ou qu'elle résulte d'une mauvaise gestion, a de lourdes conséquences sur la biodiversité, le développement économique et la survie des êtres humains. Des chercheurs soutenus par l'UE ont étudié les objectifs qui se chevauchent et sont souvent conflictuels de la gestion des ressources en eau, de la protection de la biodiversité et de la durabilité des moyens de subsistance dans les régions semi-arides d'Afrique, avec d'importantes conséquences au niveau politique.
Partager l'eau équitablement pour un avantage mutuel
Compte tenu de leur accès limité à l'eau, les régions semi-arides en développement sont fortement incitées à utiliser l'eau dans le cadre d'activités «à valeur économique supérieure», plutôt que pour protéger l'écosystème et les moyens de subsistance de leurs habitants. Dans les régions semi-arides d'Afrique, on constate ainsi une évolution indépendante des programmes de gestion intégrée des ressources en eau (IWRM), de moyens de subsistance durables et de protection de la biodiversité, conduisant à augmenter la pauvreté et appauvrir la biodiversité.

Le projet Intrepid («Integrated trans-boundary river management policy development») a été lancé pour souligner la nécessité d'intégrer la défense de la biodiversité pour mieux protéger l'environnement, de mettre en place une démocratie participative pour renforcer la sécurité sociale, et d'augmenter le revenu par tête pour alimenter la croissance économique. Le projet s'est basé sur la directive-cadre européenne sur l'eau (DCE) et utilisé le cas du bassin hydrographique de la rivière Mara au Kenya et en Tanzanie pour mettre au point un cadre conceptuel permettant de centrer les recherches et les initiatives politiques sur des pratiques durables et des partenariats équitables en matière de gestion des ressources en eau.

Dans ce but, les chercheurs ont mis en place un système d'informations accessible par le Web et destiné aux décideurs politiques, aux chercheurs, aux ONG, aux organismes gouvernementaux et aux organisations communautaires, afin de coordonner les activités et de renforcer la collaboration entre les responsables des problèmes environnementaux et de subsistance dans le bassin hydrographique étudié.

Ils ont aussi organisé un atelier de politiques pour combler les lacunes de la base de données en accédant à des connaissances et des informations non publiées, apportant un forum sur les bonnes pratiques et identifiant les orientations de la recherche future.

Les résultats du projet Intrepid ont ainsi apporté un cadre pour intégrer trois domaines jusqu'alors séparés afin de gérer l'eau de façon efficace et équitable dans les zones semi-arides d'Afrique. La mise en oeuvre des recommandations du projet devrait conduire à des pratiques durables, au bénéfice du développement économique, des moyens de subsistance et de la protection de la biodiversité.

Informations connexes