Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ERA-MED — Résultat en bref

Project ID: 43588
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: Grèce

La recherche européenne s'infiltre dans le bassin méditerranéen

Le Proche-Orient et l'Afrique du Nord bénéficient énormément de la recherche européenne. Une coopération dans le domaine de la recherche a maintenant été mise en place pour le plus grand bénéfice de part et d'autre de la Méditerranée.
La recherche européenne s'infiltre dans le bassin méditerranéen
Dans le cadre de l'une des missions de l'Union européenne qui est de soutenir l'économie et la stabilité de ses voisins, le projet européen ERA-MED («Strengthening the European Research Area in Mediterranean Countries») a permis d'accroître la participation de certains pays cibles aux programmes de recherche de l'Union.

Le projet a encouragé l'Algérie, l’Égypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc, les territoires palestiniens, la Syrie et la Tunisie à utiliser le réseau européen des points de contact nationaux (PCN) pour qu'ils puissent ainsi participer à des projets de l'UE. Les membres du projet ont identifié les priorités de recherche et de développement des différents pays méditerranéens et créé une base de données en ligne en relation avec les organisations et les acteurs clés de ces pays afin d'enrichir les différents points de contact nationaux.

Le projet a également évalué le soutien scientifique disponible dans ces pays afin d'identifier leurs forces et leurs faiblesses. Ce travail a permis de renforcer les PCN et le rôle des pays méditerranéens dans l'Espace européen de recherche (EER).

Les résultats du projet ont été diffusés via la brochure du projet, son site web et les sites des différents PCN qui ont été actualisés si nécessaire. Des données précieuses et des échanges ont également été communiqués dans les pays cibles par le biais d'un rapport sur le soutien scientifique, d'ateliers de formation, de matériels de formation, de brochures et d'évènements concernant le projet. Ces travaux, ainsi que d’autres, ont permis aux points de contact nationaux des pays méditerranéens de se rapprocher du niveau de leurs homologues européens. Ils ont également permis aux chercheurs des pays cibles d'accéder aux projets de l'UE, favorisant ainsi des associations de recherche et développement utiles entre les différentes régions.

Informations connexes