Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FRIENDCOPTER — Résultat en bref

Project ID: 502773
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: Belgique

Réduire le «ronron» des hélicoptères

Les hélicoptères sont des éléments critiques pour de nombreuses missions fondées sur le renseignement et de secours souvent menées dans des villes et proches de zones habitées. Des chercheurs de l'UE ont développé des technologies innovantes de réduction des bruits promettant de bénéficier aux locaux tout autant qu'aux passagers.
Réduire le «ronron» des hélicoptères
Le bruit externe généré par les hélicoptères crée une opinion publique négative en dépit de l'utilité de ces avions. En outre, le bruit généré dans la cabine gêne les conversations et le confort.

Le projet Friendcopter («Integration of technologies in support of a passenger and environmentally friendly helicopter») visait à réduire le bruit internet et externe d'un hélicoptère pour une conformité environnementale et l'acceptation du public. Il portait notamment sur la réduction du bruit à terre, la réduction du bruit du moteur et en cabine et le contrôle actif du bruit de la pale de rotor hautement innovant.

Afin de réduire l'empreinte acoustique à terre, les chercheurs ont développé un nouveau modèle d'empreinte sonore avec des routines d'optimisation automatisées pour la réduction du bruit. La procédure d'optimisation a résulté en une réduction de jusqu'à 50% de l'empreinte acoustique, correspondant à une réduction de 10 décibels dans le bruit à des lieux spécifiques d'observateur.

Il existe actuellement des technologies non silencieuses pour les moteurs turbo sur les hélicoptères de série. Ainsi, le projet Friendcopter a développé un processus de fabrication réellement révolutionnaire permettant d'intégrer les revêtements acoustiques dans des matériaux composites des moteurs qui réduisent non seulement le bruit du moteur mais également le temps et les coûts de fabrication.

Les chercheurs ont identifié la boîte de vitesses comme la source critique du bruit en cabine et ont ainsi modifié les boîtes de vitesse à l'aide de technologies de pointe actives ainsi que passives. En outre, afin de réduire encore davantage le bruit résiduel en cabine, les chercheurs ont utilisé une technique de réduction du bruit actif dans un revêtement avancé de la cabine.

Enfin, le concept le plus innovant a été la technologie de contrôle des pales de rotor par une manœuvre distribuée. Les chercheurs ont étudié trois différentes technologies fondées sur ce que l'on appelle les matériaux intelligents ou actifs, et les ont validés de manière expérimentale afin de démontrer leur faisabilité technique.

En résumé, le projet Friendcopter a fait de grands progrès vers la réduction des bruits des hélicoptères en cabine et à terre. L'utilisation de matériaux actifs devrait considérablement renforcer la réduction des bruits et amortir les vibrations, ce qui mènera à une plus grande conformité environnementale et encouragera le soutien du public. Si l'on considère l'importance capitale des hélicoptères volant bas pour des situations d'urgence telles que les missions de secours, l'évacuation médicale et les missions fondées sur le renseignement, le projet Friendcopter devrait avoir un impact positif sur le fonctionnement continu et amélioré de ces hélicoptères.

Informations connexes