Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

IMAGINE — Résultat en bref

Project ID: 503549
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Pays-Bas

Mesurer et cartographier le niveau du bruit pour définir de meilleurs plans d'action

Il n'est pas évident de mesurer et de calculer la pollution sonore. Un projet financé par l'UE a amélioré ces méthodes afin d'être mieux informé pour planifier des actions dans ce domaine.
Mesurer et cartographier le niveau du bruit pour définir de meilleurs plans d'action
Conformément à la directive de l'UE relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement (directive 2002/49/CE), les cartes des bruits doivent inclure toutes les sources majeures de pollution sonore comme les activités industrielles, les aéroports, les voies ferrées et les grandes routes. Le projet Harmonoise visait à améliorer les méthodes d'évaluation et de gestion pour les bruits provenant des industries et des aéroports, et c'est dans ce but qu'a été établi le projet Imagine («Improved methods for the assessment of the generic impact of noise in the environment»). Il a réalisé des bases de données des sources sonores destinées à faciliter la mise en œuvre des méthodes dans tous les États membres, basant les plans d'action contre les bruits sur des cartes stratégiques des nuisances sonores.

L'application de la méthodologie Harmonoise à la mise au point de méthodes de prévision des sources de bruits industriels et aéronautiques a nécessité de modifier les modèles correspondants pour les sources. Pour les deux projets, ceci s'est traduit par une méthode commune d'évaluation susceptible d'être appliquée pour la cartographie stratégique telle que définie par la directive.

Le projet Imagine a étendu la méthode de propagation Harmonoise pour une utilisation pratique, et conçu une méthode par étapes afin de définir l'occurrence des conditions météorologiques nécessaires pour déterminer les niveaux pondérés à court terme, permettant ensuite de calculer les niveaux de bruit moyens à long terme. Le rapport «Guidelines for the use of traffic models in noise mapping and noise action planning» conduit à des données plus exactes d'écoulement du trafic lors de l'utilisation d'un modèle, ce qui peut aider les autorités et les consultants à cartographier les bruits et à planifier les actions de lutte. Les directives sont séparées pour chacun de ces points.

Le modèle ferroviaire amélioré s'appuie principalement sur la rugosité combinée des roues et des rails pour calculer les bruits de roulement, renforçant considérablement l'exactitude de la modélisation. Les améliorations apportées au modèle ainsi que la répartition des sources de bruits ont abouti à un outil très utile pour planifier les actions, car il permet d'appliquer les effets des mesures de contrôle du bruit.

Pour les bruits industriels, il ne suffit pas de disposer d'une connaissance générale de la source: il faut aussi la mesurer, car l'utilisation et le fonctionnement diffèrent grandement d'une entreprise à l'autre. Les travaux du projet ont conduit à proposer de nombreuses possibilités pour mesurer le niveau sonore de zones et de machines, et la base de données SourcedB propose une large gamme de sources de bruits basées sur des mesures ou des calculs.

Imagine utilise pour les bruits d'avions un modèle de propagation de la source qui assure une analyse bien plus exacte. Il prend en compte des facteurs auparavant négligés comme les contributions sonores de sources telles que les moteurs, hélices, réacteurs et effets aérodynamiques.

Les méthodes de mesure et de calcul conçues par Imagine sont harmonisées pour les bruits générés par la route, le rail, les avions et l'industrie, ce qui élargit considérablement la gamme de méthodes disponibles. Les progrès réalisés par le projet ouvrent la voie à une réduction du niveau sonore et à de meilleures actions pour limiter l'exposition au bruit de certaines populations.

Informations connexes