Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Nouvelle méthode de soudage laser pour les matières plastiques

Les techniques de soudage au laser utilisées pour associer deux composants d'un matériau composite sont assez répandues en raison de leur rapidité, leur précision et leur polyvalence. Cependant, elles ne sont pas facilement applicables aux plastiques (polymères) en raison des difficultés dues aux propriétés inhérentes à ces matériaux. Une équipe de chercheurs européens est parvenue à résoudre ces problèmes, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux composites à base de plastique présentant un réel potentiel économique pour l'industrie européenne et ses consommateurs.
Nouvelle méthode de soudage laser pour les matières plastiques
Le soudage au laser exige le recours à des matériaux compatibles garantissant une soudure stable après refroidissement. C'est la raison pour laquelle il n'est que très peu utilisé avec les plastiques. Le projet Plaswed («Development of a new laser welding technique for joining different types of polymers») visait à mettre au point une méthode novatrice autorisant le soudage de matières plastiques incompatibles sur le plan chimique. Cette approche permettait par ailleurs d'accélérer le processus et notamment les opérations de distribution et d'assemblage réputées comme étant les plus longues.

Le consortium responsable du projet Plaswed a atteint son objectif grâce au recours à une couche intermédiaire polymère absorbante (noir carbone) appliquée à l’aide d’un système de distribution sophistiqué. La couche intermédiaire absorbante a permis une fusion contrôlable et uniforme des composants en vue de la formation d'une soudure stable. Les chercheurs ont optimisé tous les paramètres associés aux matériaux, les étapes d'injection et de sur-injection ainsi que le processus de soudage au laser lui-même.

L'équipe a ainsi contribué à la mise en place d'une technologie novatrice autorisant le soudage au laser de polymères incompatibles, permettant ainsi un gain de temps considérable. Les résultats devraient être utilisés à grande échelle et ouvrir la voie au développement de nouveaux composites plastiques.

Informations connexes