Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ITARI — Résultat en bref

Project ID: 506437
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Suède

Le point de contact entre le caoutchouc et la route

L'UE fait en sorte de limiter la consommation d'énergie, la pollution due aux gaz à effet de serre (GES), la pollution sonore causée par les routes tout en réduisant le risque d'accident. Les chercheurs financés par l'UE ont mis au point un outil simulant le contact entre la route et le pneu. Ce système combine tous les facteurs.
Le point de contact entre le caoutchouc et la route
Le trafic civil et commercial connaît une augmentation en Europe. De nouvelles approches sont donc nécessaires pour limiter la consommation de carburant et les émissions de CO2 sans pour autant porter atteinte aux performances. Le projet ITARI («Integrated tyre and road interaction») a été mis au point dans le but de modéliser de nouvelles surfaces pour les routes. Ce système permet de tenir compte des interactions entre le pneu et la route afin d'améliorer les performances et la sécurité.

Les chercheurs se sont concentrés sur trois propriétés de la route: sa texture, sa porosité et sa flexibilité. Ce sont ces trois facteurs qui influencent essentiellement le bruit, l'adhérence et la résistance au roulement. Les modèles actuellement utilisés dans le secteur automobile estiment l'effet de la résistance au roulement sur la consommation de carburant, mais ils ne tiennent pas compte de la surface de la route. Il en va de même pour les autres modèles utilisés dans l'industrie du pneu puisqu'ils ciblent la déformation de celui-ci et la perte d'énergie pendant le roulement. L'un des objectifs principaux du projet ITARI visait à mettre au point un modèle prenant en charge l'influence des propriétés de la surface de la route sur la résistance au roulement.

Les chercheurs ont créé un référentiel contenant les données expérimentales rigoureusement sélectionnées en ce qui concerne la surface de la route et le spectre sonore pour 840 combinaisons de pneus et de surfaces. Ils ont ensuite créé un simulateur intégrant un nouveau modèle basé sur l’adhérence sur une surface donnée en vue d’évaluer les performances des prototypes de surface.

Les simulations ont démontré qu'il existait de nombreuses textures et surfaces encore inexploitées à ce jour et qui pourraient permettre de réduire efficacement les nuisances sonores. Les modélisations et simulations à venir permettront de définir les propriétés adéquates pour une meilleure adhérence et une meilleure résistance au roulement, garantissant ainsi un transport civil et commercial plus sûr sur les autoroutes européennes.

Le projet ITARI a permis de mettre au point un outil de simulation très important pour les interactions entre les pneus et la route. Ce système pourrait être utilisé par les ingénieurs civils et les fabricants de pneus ou de véhicules en vue de rendre leurs produits plus sûrs, diminuer la consommation de carburant, les émissions de GES et la pollution sonore. Les avantages évidents et les améliorations pour la qualité de vie devraient constituer d'excellentes motivations pour l'industrie, le gouvernement et les consommateurs européens.

Informations connexes