Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ENWISE ETHICS — Résultat en bref

Project ID: 503316
Financé au titre de: FP6-SOCIETY
Pays: Hongrie

La voix des femmes sur les questions bioéthiques

Une initiative européenne se concentre sur le rôle des femmes scientifiques dans le débat de la bioéthique, particulièrement dans les pays postcommunistes connaissant un changement au niveau de leurs systèmes politiques et attitudes culturelles.
La voix des femmes sur les questions bioéthiques
Le projet Enwise ethics («Starting a debate with women scientists from post- communist countries on ethical issues») a été établi pour étudier les dimensions du genre dans le domaine des questions éthiques scientifiques. À cette fin, les femmes scientifiques des pays postcommunistes en Europe centrale et dans les Balkans ont été invitées à participer aux activités du projet. Le projet Enwise («Enlarge women in science to the East») concerne la Bulgarie, la République tchèque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Slovénie et la Slovaquie.

L'intérêt était d'identifier les zones sensibles dans le domaine de la bioéthique dans le contexte d'une atmosphère politique en changement. Les anciens régimes communistes ont effectivement limité la discussion sur des thèmes tels que la génétique, l'euthanasie et la religion.

Les partenaires du projet ont organisé un atelier avec les femmes scientifiques impliquées dans les questions éthiques, les invitant à élaborer des thèmes sélectionnés tels que la recherche des cellules souches embryonnaires. Ces objectifs étaient de ramener les aspects éthiques de la recherche biomédicale à l'avant-plan, dans un effort de mettre en évidence les points importants pour les femmes scientifiques et les décideurs politiques. Ainsi, les femmes scientifiques ont été invitées à prendre un rôle plus actif et à exprimer leurs opinions, pour des développements bénéfiques.

Les participants de l'atelier ont fait remarquer que la réglementation et la législation domestiques sont forcées de garder le rythme de développement de la science. Cela est particulièrement vrai pour les pays Enwise, considérant que la transition vers une économie de marché a entraîné des changements radicaux dans les domaines culturels, socioéconomiques, politiques et juridiques. En essence, un processus de démocratisation est nécessaire, notamment dans la bioéthique dans laquelle la société civile, la science et la politique sont interconnectées. Les femmes et les femmes scientifiques ont un rôle important à jouer dans ces développements.

Cette initiative par Enwise ethics a également mis en évidence les domaines prioritaires pour une gestion correcte des questions bioéthiques. Ces dernières contribuent à l'opinion publique, à assurer la transparence, à réaliser une meilleure représentation des parties prenantes dans les comités éthiques et à une révision des régulations pour un meilleur soutien à la recherche biomédicale et empêcher l'abus de données génétiques pour les intérêts nationaux. Des recommandations ont émergé, notamment l'implication des scientifiques et des médias pour la formation du public général.

Dans l'ensemble, le projet a réussi à attirer l'attention sur les besoins des scientifiques et plus particulièrement des femmes scientifiques, de faire plus attention aux facteurs en jeu dans la promotion des questions éthiques relatives aux développements scientifiques. Cela contribuerait à élever le statut de la science et de la recherche dans ces pays pour le bénéfice des citoyens et de l'Europe dans son ensemble.

Informations connexes