Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Renforcer l'immunité des jeunes d'Amérique du Sud

La recherche européenne a analysé les différentes possibilités d'amélioration de l'arsenal antibiotique et vaccinal pour lutter plus efficacement contre les infections pédiatriques des muqueuses. Dans les pays en voie de développement, ces infections sont à l'origine de problèmes de santé majeurs.
Renforcer l'immunité des jeunes d'Amérique du Sud
Les maladies infectieuses intestinales et respiratoires présentent toujours une menace importante pour la santé des enfants dans les pays en voie de développement d'Amérique du Sud. La plupart des bactéries responsables de ces maladies pénètrent dans l'organisme par les muqueuses (barrière humide d'un organe), dont celles de l'appareil respiratoire et digestif. Le projet Savinmucopath («Novel therapeutic and prophylactic strategies to control mucosal infections by South American bacterial strains») a étudié quelques-unes des bactéries à l'origine de ces infections potentiellement létales. L'objectif général du projet étant à terme le développement d'actions efficaces de protection immunitaire.

Trois espèces bactériennes majeures – des souches spécifiques de Streptococcus, Salmonella et Bordetella - capables d'infecter les muqueuses et posant les plus graves problèmes de santé ont été sélectionnées par l'équipe du projet Savinmucopath. Ces souches bactériennes sont endogènes dans les pays en voie de développement d'Amérique du Sud et associées à de forts taux d'infections et même de décès chez les enfants vivants dans des conditions socio-économiques difficiles.

En utilisant des modèles animaux, les chercheurs ont pu analyser la réponse protéique du système immunitaire face à cette infection mucosale. Ils ont ainsi pu isoler certains composants bactériens induisant l'immunité des muqueuses. Puis, ils ont identifié les mécanismes de protection et les processus infectieux pouvant modifier la réponse innée de l'organisme hôte vis à vis des bactéries Streptococcus et Salmonella.

Les mécanismes de défense de l'hôte reconnaissent certains composants bactériens appelés motifs moléculaires associés à des pathogènes (PAMPS, pour pathogen-associated molecular patterns) qui se lient spécifiquement aux récepteurs du système immunitaire inné. Les chercheurs du projet Savinmucopath ont montré que l'utilisation de ces motifs moléculaires permettait de renforcer la réponse immunitaire contre les trois bactéries étudiées, des formulations vaccinales potentielles incorporant certains de ces PAMPS fourniraient ainsi une protection plus efficace.

Ce projet de recherche a généré la publication de pas moins de 34 articles scientifiques avec d'autres encore en préparation. Un cours de haut niveau, «Immunité mucosale innée et acquise», destiné aux étudiants de troisième cycle et post-doctorants permet également la diffusion de ces informations.

Les travaux du projet Savinmucopath auront probablement un impact important sur le développement d'adjuvants et de nouveaux vaccins pour lutter contre les infections mucosales. Ce projet ayant étudié les mécanismes du système immunitaire inné, il pourra également servir de base pour des études sur la prévention d'autres maladies.

Informations connexes