Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EPI-VAC — Résultat en bref

Project ID: 12168
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Italie

De nouveaux épitopes pour un vaccin anti-VIH efficace

Dans leur lutte contre le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), les chercheurs se focalisent sur la découverte de nouveaux épitopes permettant de neutraliser le virus. Ces travaux pourraient déboucher sur le vaccin efficace que recherche les scientifiques depuis au moins trois décennies.
De nouveaux épitopes pour un vaccin anti-VIH efficace
La production d'un vaccin réellement prophylactique se heurtait jusqu'à présent aux difficultés rencontrées par les chercheurs pour trouver des immunogènes capables de stimuler la production d'une palette suffisamment large d'anticorps neutralisants. De manière générale, on appelle anticorps neutralisant tout anticorps capable d'annuler les effets d'un antigène donné ou ceux d'un organisme infectieux.

Le but du projet EPI-VAC («Identification of novel HIV-1 epitopes as vaccine candidates») était justement d'ouvrir la voie à un tel vaccin en identifiant de nouvelles protéines et peptides capables de stimuler la réponse immunitaire. Ces nouveaux immunogènes non toxiques pourraient alors être synthétisés et incorporés comme adjuvants dans les vaccins.

Les chercheurs du projet ont réussi à isoler des protéines immunogènes correspondant à ces critères de production d'anticorps neutralisants. Lors de l'achèvement du projet, les chercheurs avaient validé la réponse immunitaire sur des modèles expérimentaux de lapins.

L'étape suivante consistera à conduire des essais immunologiques sur des modèles de singe infectés par le virus d'immunodéficience simienne (VIS) avant de proposer ces immunogènes sur le marché. Également connu sous le nom de virus du singe vert d'Afrique (ou singe mangabey enfumé), le virus de l'immunodéficience simienne est considéré comme étant le virus qui, en franchissant la barrière des espèces, est à l'origine du VIH. De nouveaux financements seront nécessaires avant de pouvoir envisager ces essais sur des modèles primates non humains.

Un nouveau type de vaccin, basé sur de nouveaux peptides, est d'une importance vitale pour les autorités sanitaires du monde entier. Les partenaires du projet cherchent maintenant de nouvelles associations afin de pouvoir poursuivre leurs recherches, les brevets concernant cette technologie et les protéines immunogènes impliquées étant en instance d'autorisation.

Informations connexes